Le minage des astéroïdes, c’est pour bientôt

Le minage des astéroïdes, c'est pour bientôt

Le minage des astéroïdes, c'est pour bientôtL'espace attire toujours davantage, les projets se diversifient et s'accélèrent. Installer des plateformes de minage sur les astéroïdes flottant au-dessus de nos têtes peut sembler être pure science-fiction. Pourtant, deux entreprises américaines comptent bien y parvenir, Planetary Resources et Deep Space Industries (DSI).

Cette dernière a récemment annoncé qu’elle enverrait dans l’Espace ses premiers FireFlies, dès 2015. Ces vaisseaux autonomes de 25 kg seulement seront chargés de rechercher des astéroïdes adéquats. Une fois une cible détectée, un plus gros appareil serait envoyé pour en extraire les ressources.

Ces plus gros vaisseaux, DSI les appelle DragonFlies. Ils seraient lancés à partir de 2016 et capables de ramener sur Terre entre 27 et 70 kg de matériaux au cours de leur mission d’une durée de 2 à 4 ans. DSI espère pouvoir utiliser ces ressources pour bâtir des plateformes spatiales en orbite permettant de remplacer des satellites ou construire des stations d’énergie solaire, énergie qui serait renvoyée sur Terre. Sans oublier leur projet à plus long terme de concevoir une fonderie en gravité zéro, pour transformer les matériaux bruts collectés sur ces astéroïdes en plus complexes grâce à une imprimante 3D LASER…

[slashgear]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Quand j’ai vu le chiffre de 27 à 70kg de ressources ramenées en 2/4 ans présenté dans l’article ça m’a un peut étonné pour un projet de minage.

    Le DragonFly a pour unique but de récupérer des échantillons sur les astéroïdes.

    Le minage serait effectué par le Harvestor (qu’on voit sur la photo) et qui devrait ramener lui quelques milliers de tonnes par an, ce qui est tout de suite bien plus cohérent par rapport à la rentabilité d’un éventuel minage.

  2. Le vrai truc vraiment utile serait d’arriver à concevoir un dispositif capable de se dupliquer avec les moyens de bord et les ressources de son environnement. On l’enverrait sur un astéroïde et il le transformerait en autre chose … en commençant par se dupliquer dessus. Mais c’est pas demain la veille qu’on arrivera à combiner tous les moyens mécaniques, énergétiques et chimiques nécessaires pour fabriquer ces mêmes moyens dans un environnement donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité