Ce restaurant japonais qui emploie des singes masqués

Kayabuki

KayabukiLa main d'oeuvre est onéreuse de nos jours et ce n'est pas ce restaurant japonais qui osera prétendre le contraire. A défaut d'avoir les moyens d'embaucher des serveurs, ce dernier a préféré employer... des singes. Cocasse.

Bienvenue à Kayabuki, restaurant situé dans le nord de Tokyo. On y retrouve des spécialités locales, des mets variés et des serveurs singes. Dépaysant.

Au délà de la cuisine traditionnelle, un couple de singes nommés Yat-chan et Fuku-chan font le service. Ils se déplacent entre les tables, prennent les commandes et les boissons des clients. Ne nous demandez pas comment…

Polis jusqu’au bout des poils, ils poussent le zèle à vous amener une serviette chaude à la fin du dîner. La question de l’hygiène n’est pas négligée à Kayabuki, tout le monde se lave les mains avant d’amener des boissons.

Les autorités locales permettent officiellement à ces animaux de travailler. En revanche, le droit japonais des animaux oblige le couple de singes à ne pas  travailler plus de deux heures par jour. A la limite, le fait le plus déroutant reste qu’ils arborent des masques humains. Enfin, on suppose qu’ils ne doivent pas tromper grand monde.

Quant à leur succession, le propriétaire est d’ores et déjà en train d’élever trois bébés singes…

Kayabuki

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[odditycentral]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. j’entend déjà les rageux vociferer, parce qu’il n’y a rien de geek dans cet article
    vous auriez dû dire qu’il prenait les commandes avec un Galaxy note…ah non surtout pas ! sinon c’est les fanboy qui vont se mettre à brailler..!

  2. le préquel du film « La Conquête de la planète des singes » ????? Heureusement le proprio s’appelle pas Armando et un des singes César …

  3. Vous vous apitoyez sur un porc à roulettes, et vous faites la promotion de l’exploitation animale, je ne vous comprends pas…
    De nombreuses ONG récupèrent ces singes une fois sexuellement matures, quand ils redeviennent des bêtes sauvages incontrôlables que leurs proprios ne veulent plus, allez savoir pourquoi…

  4. Même si l’info n’est pas purement Geek, je ne pense pas que d’insuiner que certains ( certaines ) journalistes sont comparable à des singes soit de bon gout. Alors si l’info ne vous plait pas, survolez là, et ne la commentez pas. Je vois pas l’interêt d’un commentaire haineux juste parce que vous n’aimez pas l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité