On a testé, le chargeur de cartes Navigo RATP !

Chargeur de navigo

Chargeur de navigoNous venons fraîchement de tester le chargeur Navigo RATP ! Nous vous en parlions il y a peu, la RATP lançait son dispositif permettant de recharger son passe Navigo de chez soi pour éviter la queue du premier jour du mois. Excellente initiative et au demeurant peu coûteuse (7 euros), voyons si les résultats sont à la hauteur.

Comment ça marche ?

Il suffit de brancher le dispositif en USB sur un ordinateur, et de se rendre sur le site éponyme www.navigo.fr. Les informations seront transmises dans la foulée.

On a aimé

  • L’objet est pratique, petit et se range en deux temps trois mouvements.
  • Le site est intuitif les instructions claires, efficaces. Le rechargement s’est fait en moins de 5 minutes pour une première utilisation.
  • La réception du mail indiquant que le passe est rechargé et également celui octroyant un justificatif.
  • On imagine très bien ce joujou en entreprise, avant de partir chacun recharge sa carte et s’épargne la file d’attente le lendemain.
  • Le choix du forfait, il n’est pas obligatoire de passer par le forfait au mois.
  • On évite ainsi le choix d’un abonnement à l’année qui n’est pas forcément au goût de tous (se rendre en agence, remplir les papiers, vacances)
  • On possède un historique numérique de nos achats
  • A sept euros, sachant qu’il est réutilisable par tous et pour une durée indéterminée, c’est un investissement qui séduit.

Ca aurait pu être mieux

  • L’objet n’est pas inesthétique mais il est grimé de l’appellation Watchdata, société qui les produit. On ne renie pas ce nom, mais les couleurs où un simple logo RATP, STIF ou Navigo aurait aidé à identifier le produit.
  • Obligation de passer par Java et ses innombrables mises à jour
  • Il faut nécessairement donner ses coordonnées bancaires
  • Adieu Anonymat pour votre Navigo
  • Les dérives vont poindre, les bidouilleurs vont sans doute concevoir un programme permettant de recharger la carte à l’infinie. On espère que la RATP a bouclé la sécurité de ce joujou.

Et alors j’achète ?

Voici une initiative excellente de la RATP, le service est fonctionnel, rapide et efficace. De tels dispositifs ont tout à fait leur place chez les particuliers comme en entreprise. Evidemment, la contrepartie est de fournir ses coordonnées bancaires. Un tel lecteur sera rapidement mis à l’épreuve par les pirates et en général, ils ont réponse à tout.

On achète ? Chez nous, oui, sans hésitation. Si cela vous donne des boutons, à sept euros, il suffit de cotiser avec quelques collègues, amis, famille et tout le monde pourra en profiter.

 

no images were found

 

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Oui et depuis un moment. La sécurité sur la puce est « bien mais pas top » le lecteur on s’en cogne c’est juste un lecteur de carte a puces. Ça fonctionne comme sur les cb en mode « yes card » et le pass est mort si bidouillé. Donc… Oui théoriquement tu peux passer sans sauter par dessus. Mais tu as intérêt a courrier Vite très vite après.

      Ça se recharge relativement simplement, ça ouvre bien la porte MAIS c’est visible

      – sur le portillon qui remonte une erreur
      – sur le terminal de contrôle qui remonte aussi une erreur.
      – potentiellement dans la cabine a côté ça doit sonner a plein tube
      – sur la puce en elle même qui perd son intégrité.

      Après… Y a moyen d’aller plus loin cependant il est indubitable que les dernières générations de puces vont être un peu plus blindées.

  1. Question bête, je ne trouve pas sur leur site où se procurer la machine?
    En revanche j’arrive à accéder à la page de rechargement en ligne…
    Quelqu’un pour m’éclairer?

    Merci

  2. Avec le matos adéquate (simple lecteur de carte comme ci dessus) , il était dejà possible de lire et d’écrire sur sa puce Navigo, de le recharger, changer les données, etc… On trouve quelques infos sur le net :)

  3. « les bidouilleurs vont sans doute concevoir un programme permettant de recharger la carte à l’infinie. » Haha, qui diable serait contre ça ?

  4. De toute façon, les gens qui font la queue le premier jour du mois à chaque fois sont trop bêtes. On peut le faire avant, ou prendre un abonnement

  5. Pour éviter les queues il suffirait de changer le tarif pour que ce soit possible de l’acheter pour la durée de 31 jours (ou même plus) à partir de la date qu’on l’achète.

    Mais non, ça serait pas la façon française.

  6. Sami, merci de nous l’avoir fait savoir. On est contents pour vous. Une petite inquiétude toutefois : pas de nouvelles depuis sept 2015 ? plus d’un an sans, ce n’est pas normal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité