Google pense que les voitures sans chauffeur seront prêtes d’ici 3 à 5 ans

Google Car

Google voitureAnthony Levandowski, le "product manager" des voitures autonomes chez Google l'a affirmé il y a quelques jours de cela, à l'occasion de la conférence Society for Automotive Engineers (SAE) : les véhicules sans chauffeur ont de grandes chances d'être commercialisés d'ici 3 à 5 ans.

Epineux débat que celui des voitures autonomes, capables de se et de vous conduire à bon port en toute sécurité (du moins, c’est l’idée !). Google pourrait lancer ses modèles de voitures sans chauffeur d’ici 3 à 5 ans. Non pas que la technologie soit bancale, loin de là même : Google est sur la bonne voie, et il y a fort à parier pour qu’il mette moins de 3 ans pour proposer un véhicule autonome véritablement probant. Non, ce qui coince vraiment… c’est le côté légal de la chose. Car pour le moment, seuls 3 états des Etats Unis autorisent la circulation des véhicules autonomes : la Californie, le Nevada et la Floride. Et encore : à des fins de tests, et seulement si un conducteur humain est présent pour chaperonner le tout.

A partir de là, on peut imaginer un marasme judiciaire, débouchant sur de nombreux débats, portant en grande partie sur les scénarios à envisager en cas de problèmes. De leur côté, les compagnies d’assurance devront aussi évoluer, s’adapter, et déterminer le fautif en cas d’accident. A qui la faute alors ? A Google ? Au « conducteur » ? A pas de chance ?

Mais déjà, certains experts dans le domaine s’accordent à penser que ce genre de véhicule ne sera pas autorisé à rouler sur les routes avant 15 à 20 ans. Et Google devra prendre son mal en patience ?

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[theverge]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. certains experts dans le domaine s’accordent à penser que ce genre de véhicule ne sera pas autorisé à rouler sur les routes avant 15 à 20 ans

    Pourquoi 15 à 20 ans ? Rien n’aura changé juridiquement dans 15 à 20 ans, donc je ne vois pas pourquoi elles auront le droit de circuler.

  2. Google pense que les voitures sans chauffeur seront prêtes d’ici 3 à 5 ans..comme les piles a combustible en fait qui nous prometait de faire le plein d’energie en 2 seconde pour une autonomie de 24 heures sur les portables..on recule a grand pas !

    Epineux débat que celui des voitures autonomes, capables de se et de vous conduire à bon port en toute sécurité
    Mais déjà, certains experts dans le domaine s’accordent à penser que ce genre de véhicule ne sera pas autorisé à rouler sur les routes avant 15 à 20 ans. Et Google devra prendre son mal en patience ?

    C’est toujours le meme debat, une question d’etique , en cas d’accident qui en serait responsable, comme toujours il va faloir attendre un certain temps avant qu’une nouvelle generation accepte l’idee, comme ce fut le caspour les mariages gay, comme ce fut le cas avec le premier president femme, comme se fut le cas du premier president des Etats-Unis noir, comme se sera pour la 3D sans lunettes (quoi que toute l’industrie est parti sur un mauvais pied, notament avec des camera 3d avec un mauvais concept a la base qui ne converge pas correctement, alors que la Fusion de James Cameron OUI) . Tout est question d’etique ! un autre exemple d’adoption tardive: le choix du sex de l’enfant, de la couleur de ces yeux/cheveux, etc..la technologie est la mais on n’en fait pas usage car de nouvelle generation d’humains doivent voir le jour et qui vont accepter l’idee et l’adopter

  3. Qui sera responsable ? Mais si les voitures deviennent automatiques, c’est la fin de la voiture personnel et le début du tout location. Seule les riches pourront posséder leur propre voiture automatique et paieront une assurance en conséquence. C’est pourtant simple, non ?
    Et cela va aller très vite. La sécurité est de plus en plus indispensable. Le contrôle des automobiles va devenir une priorité. Et cela va surtout permettre de relancer l’industrie automobile, qui est en ce moment en train de s’effondrer sous nos latitudes. Les experts ? Des bouffons gris sans aucune vision de l’avenir.

  4. c’est ne certainement ni pour demain ni pour jamais avec le lobby des assurance auto c’est déjà mort vous croyez sincèrement que des grand groupe ou des milliard sont injecté chaque mois par les contribuable renoncerons si facilement il préférerons bousiller tout les avancer technologie plutôt que de changer de métier sa s’appel involution
    ou quand on a crée un léviathan économique ou prévôt sa pérennité plutôt que sont adaptation au changement c’est aberrant mais avec des logiques pareil l’humanité prend un retard considérable dans bon nombre de domaines technique exemple changer les énergie fossile en une autre ressource problème les lobby pétrolier inquisiteur financier qui achète tout les voix possible pour le statu-co mais on y arrive quelque chose un jour arrivera et l’homme comprendra que l’argent n’est qu’un outil à ses ambition et non une fin sur lequel tout son existence et basé! on y arrivera tranquillement

  5. GROS
    10 fév 2013, 22:39

    Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ! Sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité