Internet est bon pour votre productivité !

shutterstock_123808258 - paresse

shutterstock_123808258 - paresseÔ douce procrastination ! On pourrait aisément faire l'éloge ou l'apologie de la glandouille, d'ailleurs quel meilleur représentant qu'internet pour passer de longues heures à ne rien faire ? Saviez-vous que le simple fait de penser au web vous rend moins productif ?

La dernière étude en date ne risque pas de plaire à votre patron. La volonté de zoner sur Internet a un impact négatif sur ce que vous faites dans le présent.

Pour être claire, c’est un peu la faute de votre boss et de sa manie de vous interdire l’accès à des sites personnels. Car c’est le sentiment de frustration, de tentation qui nous ronge. On a envie de dire, bravo chef, vous nous empêchez d’être productif avec vos directives dignes de l’armée.

En témoigne cette étude menée sur 60 sujets. Ils avaient pour mission de regarder une vidéo montrant 8 personnes en train de tirer des boules de couleurs. Il fallait alors compter le nombre de fois où une balle spécifique se pointait, une tâche considérée comme similaire au travail par les chercheurs.

Après avoir fait cela trois fois, les sujets ont été divisés en deux groupes. L’un d’eux avait accès à une amusante vidéo, tandis que l’autre avait interdiction d’appuyer sur le bouton play.  Ceux qui n’ont pas pu regarder la vidéo ont commis 3 fois plus d’erreurs.

La volonté de voir ces images épuise l’énergie et rend la concentration plus difficile. Et s’amuser devant la vidéo reconstitue cette énergie. Cette étude est la première à trouver une relation entre la tentation d’Internet et la productivité au travail.

Les résultats suggèrent donc que les employeurs ne devraient pas interdire internet même à des fins personnelles. Tout est là, tout est dit, n’oubliez pas d’en parler à votre n+1 et ses copains.

Alors, patron ?

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[Dvice]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Si j’avais acces à tout je me remettrait plus vite au travail plutot que de perdre du temps à lire jusqu’au dernier caractère le peu de pages auquel j’ai accès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité