CISPA est de retour pour nous jouer un mauvais tour !

shutterstock_77295040 - NON

shutterstock_77295040 - NONNous avons mangé du SOPA, du PIPA, de l'ACTA et évité de fâcheuses conséquences l'an passé. Hélas, le projet de loi CISPA est derechef sur le devant de la scène. En deux mots ? Ça craint. 

Tout d’abord, il est bon de rappeler ce qu’est CISPA.

Ce projet est ouvertement tourné vers la cyber-sécurité, ce qui est encore une fois tout à fait respectable. Seulement, il induit un échange soutenu d’informations entre l’administration américaine et le secteur privé. Par ‘informations’, il s’agit bien évidemment des données personnelles des internautes, entre autres renseignements. Ce projet est perçu comme bafouant la vie privée et le respect des droits fondamentaux. Les critiques les plus acerbes font état d’un service abusif d’espionnage, ni plus ni moins.

Doucement mais surement, le projet fait son bonhomme de chemin, bien qu’étant extrêmement critiqué par des acteurs majeurs du monde du web et même la Maison Blanche.

L’an dernier, des dizaines de milliers d’individus ont contacté le FEP pour dénoncer ces propositions de cybersécurité jugées tant excessives que liberticides. Cette semaine, CISPA a été réintroduit à la Chambre des représentants.

A l’heure actuelle, le projet n’est pas ratifié et le chemin sera long. La Chambre doit le soumettre au vote et le Sénat devra encore se prononcer. Notons que le Président Obama a clairement émis l’hypothèse d’user de son droit de Veto contre cette proposition au cours des débats passés.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[action.eff]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et nous y voilà: le « WebGate » va commencer….

    Et sinon pourquoi pas s’inscrire aussi avec toutes les informations souhaitées par cet organisme, au moins comme sa pas besoin de nous espionner…^^ (numéro de sécu, n°de mobile, Fixe, carte de mutuelle,….)

    Bah voyons mon colon…

  2. Et voilà, maintenant que vous êtes tous sur Facebook, que vous vous êtes tous exprimés sur Twitter, que vous avez mis vos données dans le Cloud, les autorités américaines et toutes leurs agences de renseignements vont pouvoir y mettre leur nez, vous analyser et voir si vous êtes un bon citoyen. Car pour eux vous êtes déjà un citoyen américain, mais ça c’est la suite à venir, le futur quoi.
    Mais à mon avis c’est uniquement pour rendre officiel ce que qui se fait déjà en douce.

  3. Faut vraiment être limiter intellectuellement pour penser que ça se limitera à Facebook/twitter
    Je suis sur aucun des deux, ça ne m’empêche pas de m’inquiéter vu le nombre de formulaires à la cons que nous somme obligé de remplir tous les jours.
    C’est un exemple parmi tant d’autres, mais aujourd’hui il n’y à plus moyen d’être anonyme sur Internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité