Impossible de transferer une licence Office 2013 sur un autre ordinateur

Office 2013

Office 2013Si vous comptez vous offrir une copie de la suite Office 2013, gardez bien cet élément en tête : une fois installé sur un ordinateur, le logiciel, et sa licence, ne sont pas transférables.

Microsoft nous la joue petits bras sur ce coup : la société a en effet confirmé à Computerworld que chaque licence d’Office 2013 est assignée à une machine, et qu’en aucun cas, il sera possible de la réassigner à une autre bécane par la suite. La manipulation était pourtant autorisée sur Office 2010.

Plus inquiétant : interrogé sur le devenir de la licence si le PC sur lequel Office 2013 était installé était détruit, perdu ou volé, Microsoft s’est paré d’un « no comment » en bonne et due forme.

Seule certitude : Office 2013 peut être réinstallé sur une machine après un crash. Mais ça semble être la seule et unique possibilité offerte par une nouvelle suite logicielle décidément très restrictive. Et si la firme de Redmond nous poussait mine de rien à laisser Office dans sa version traditionnelle, et à passer à Office 365 ?

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

[engadget]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Dès que j’ai lu cette info, j’ai téléchargé et craqué office 2013, et je conseille à tous de faire la même chose, histoire de les faire changer de politique …

  2. +1

    ça me désole mais c’est une politique lamentable de leur part. Je ne voulais pas du 2013 mais je le téléchargerais en version pirate par principe.

  3. Et comment GrosSoft sais qu’on ré-installe après un crash ou que c’est un nouveau PC? En se basant sur le matériel? Du coup, on a quand même le droit de changer son disque dur sans racheter une licence?

  4. Qui achète encore office en fait ?
    Entre les alternatives gratuites très complètes et la simplicité du crack… c’est un peu comme Windows, ça se vend peu en boite, soit c’est vendu avec le PC, soit c’est cracké…

  5. @Discus71 : Faudra me dire en quoi Office c’est de la merde quand même… Autre exemple d’un autre produit Microsoft : en quoi Kinect c’est de la merde? …

    Sans Microsoft, l’informatique grand publique d’aujourd’hui n’en serait pas là. Encore un boutonneux qui cale rien à la vie.

    Bon sinon.. réelle question: C’est quoi un autre ordinateur? J’ai un ordinateur A, je veux le mettre à jour matériellement, si je mets un nouveau disc dur et que je veux réinstaller ma version d’Office, ca marche?
    Si je change de carte graphique, ca marche parce que je réinstalle pas Office, mais si mon ordi crash et que je réinstalle tout et qu’il y a donc une nouvelle carte graphique par rapport à la première installe… ca marche?

    On peut itérer cette question avec tous les composants de l’ordi et se demander jusqu’à quel point on a une nouvelle machine ou non au sens de l’identification de licence Office. Bref sur quel numéro de série de quel matériel ils se basent pour identifier une machine?

    1. En fait, c’est plus compliqué que cela.
      Microsoft a depuis 1995 fait croire au monde entier qu’ils étaient seuls via une politique publicitaire que les autres ne pouvaient suivre, tuant ainsi l’ensemble de la concurrence. C’est pour cela que les autres systèmes d’exploitation comme AmigaOS, TOS, GEM, Ensemble, MacOS ont pratiquement disparus pendant presque 15 ans. Ce n’était pas que les produits Microsoft étaient meilleurs, loin de là. C’est juste que Bill Gates est un excellent commercial mais sa société a toujours été une piètre créatrice de nouveautés.
      En tuant la concurrence, Microsoft a empêché l’évolution. Pourquoi évoluer si on est les seuls ? Microsoft s’est contenté jusqu’à il y a peu de faire de petites mises à jours à ses produits comme Windows. Ce dernier n’a que très peu évolué entre Windows 95 à Windows 7 (à part passer de simple interface graphique à véritable OS avec Windows 2000/NT). AmigaOS avait par contre plus de 10 ans d’avance sur Microsoft sur son système d’exploitation mais pas les moyens pour la publicité. C’est pourquoi, ces systèmes n’ont été utilisés que par certains connaisseurs depuis cette époque.
      Aujourd’hui, nous assistons à un réveil de la concurrence grâce notamment aux tablettes et aux smartphones. Comme nous l’avons vu, Microsoft n’est plus le numéro 1 du système d’exploitation et n’est plus l’entreprise numéro 1 au monde… Du coup, Microsoft a dus enfin se réveiller et créer, améliorer enfin son système face aux nouveaux concurrents : Linux, Android, IOS, MacOS X, MorphOS, AmigaOS 4…
      Comme par hasars, Windows 8 est complètement différent à l’utilisation qu’un Windows 95/7 ! Certes, ce n’est pas encore la révolution, mais Microsoft commence enfin à évoluer.
      Comment ça, je suis hors sujet ^^.

    2. exécuter: cmd
      taper wmic csproduct et se référer à l’UUID.
      j’en ai rien à carrer de Minidoux mais pour ceux qui achèteront la licence j’espère qu’ils se baseront sur l’ID de la carte mère, ce qui permet de changer proc / ram/ hdd / cg etc..
      Reste à espérer que la carte mère soit fiable.
      Ça me conforte dans l’utilisation de solutions libres pour la bureautique.

      Enfin, si cela était avéré, je pense que nombreux seraient ceux qui se détourneraient de la suite Office.

    1. C’est ce que je me suis dis aussi à la première lecture sauf que le diable se cache souvent dans les détails.

      En l’occurrence le diable ici réside dans la notion de licence limitée dans le temps (la vie d’un PC), à contrario avec l’arrêt du 3 juillet 2012 rendu par la CJUE, dans l’affaire UsedSoft contre Oracle dispo ici:

      http://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?docid=124564&mode=req&pageIndex=1&dir=&occ=first&part=1&text=&doclang=FR&cid=2582741

      « «Le paiement des services vous donne un droit d’utilisation à durée indéterminée[.]….» »

      Si ma lecture est bonne voilà qui devrait permettre à microdaube de s’affranchir de l’article L.122-3-1 (épuisement du droit) et donc de l’arrêt du 3 juillet 2012 rendu par la CJUE.

      Reste à voir maintenant si en France il n’est pas possible de lui opposer l’article 544 du Code civil qui stipule que, la propriété est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, pourvu qu’on n’en fasse pas un usage prohibé par les lois ou par les règlements, puisque pour rappel, un CLUF/EULA, ça n’est pas le droit.

      Wait & see donc…

  6. Bonjour,
    j’ai acheté (oui, c’est vrai) une licence Office 2013 pour l’installer sur un ordi que je veux offrir à un ami qui en a besoin (perso j’utilise OpenOffice, ou Office 2003). La première étape de la procédure d’installation demande de me connecter à mon compte Microsoft (oui, j’ai, pour partager sur SkyDrive).
    ———> Est-ce que je risque de « griller » la clé de licence en continuant ? N’est-il pas plus prudent de remettre au bénéficiaire l’ordi et la clé de licence séparément ? Mon idée était de lui fournir la config complète et sauvegardée sur disque externe, mais je n’ose pas trop m’y risquer.

    Quelqu’un a-t-il déjà tenté d’installer Office 2013 sur l’ordinateur d’une tierce personne ?
    Merci de votre aide.

  7. J’ai acheté (comme universitaire) la suite MS office 2013 qui n’est pas trop chère sous ce statut, simplement pour récupérer plus facilement des anciens fichiers Excel ou PP qui présentaient quelques petits pbs d’incompatibilité avec la suite Open Office(79 €) et qui me sont encore utiles en cours.
    Mais depuis deux ans, la suite « par défaut » sur mes PC et mon Mac est Open Office et tous les documents nouveaux que je produis, plusieurs centaines par an, sont en OO. J’invite mes étudiants à utiliser OO et ils sont de plus en plus nombreux à y venir. Pour faire revenir les utilisateurs vers MS il faudrait plus d’imagination et de sens de l’innovation chez les concepteurs et commerciaux de MS. Dommage, mais il existe un cycle de vie inéluctable des entreprises et Microsoft est probablement déjà sur la partie descendante de la courbe .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité