Google va vous couper les vivres !

shutterstock_115937458 - Money money money

shutterstock_115937458 - Money money moneyGoogle se penche sur une nouvelle stratégie concernant la répression du téléchargement illégal, couper les sources de financement des sites incriminés !

Posséder un site est loin d’être gratuit. Quand on parle de site, on ne parle pas du TumblR de tata Raymonde, mais d’un un site web qui fait beaucoup d’audience.

Cela demande de lourds investissements dans des serveurs, électricité, bande passante, noms de domaine… La liste est longue.

D’après The Telegraph, Google travaille avec Visa, MasterCard, PayPal pour couper les vivres de ces sites directement à la source. Si c’est évident, rappelons que sans argent, survivre n’est pas une tâche aisée…

Les organismes bancaires devront donc arrêter d’approvisionner les comptes des sites qui accueillent ou font le lien vers des contenus illégaux. Google n’omet aucun détail, tout site qui ne répondrait pas aux contraintes juridiques drastiques serait concerné, qu’il se trouve en mer ou dans des paradis fiscaux lui permettant de passer outre l’interdiction.

Ce serait la première fois que Google prendrait une mesure si radicale pour endiguer le piratage, en revanche pas pour ces sociétés financières. Dans l’affaire Wikileaks, ils avaient purement et simplement cesser l’approvisionnement.

Bien que WikiLeaks n’ait pas tout à fait disparu, ce mouvement semble avoir sérieusement entravé son fonctionnement, ce qui semble être exactement ce que Google voudrait faire aux sites pirates.

Piratage illégal et pognon, voilà qui a tout du combo gagnant…

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. A nouveau, les wareziens ont pas attendu les pubs pour partager. Si les profiteurs ne touchent plus leur pognon, tant pis pour eux, mais ça ne coupera jamais le partage. Pas tant qu’une véritable solution ne verra pas le jour.

  2. Sachant que ce sont les plus gros voleurs de toutes l’histoire de l’informatique,ils vont donc se couper eux même les vivres n’est-ce pas ?

  3. Et donc Google cumul les casquettes de juge, force de l’ordre et creancier….. Une descision du ressort de la justice ne peux pas et ne doit pas etre laissé aux mains d’entreprises privées !

  4. Wao ! Google se substitue à la SOPA ou, je ne sais plus laquelle de ces organisations « anti-piratage »
    Par contre j’adore la fin de l’article : « Piratage illégal ». Ha bon ? Il y a du piratage légal ?

  5. On en conclue que Google est « le maître du monde » ?
    J’imagine que ça ne concerne que les régies publicitaires et non les dons volontaires.

      1. Tu sais, Djudj, Usenet existe depuis très, très longtemps. C’est un des plus anciens moyens de partage… Et il est très utilisé pour beaucoup d’autres choses aussi. Usenet ne fermera pas de si tôt 😉

      2. Ce n’est pas parce que les FAI proposent des accès au newsgroups qu’on ne peut pas mettre un terme à Usenet et autres Claranews … ce sont des fournisseurs d’accès comme les autres sauf qu’ils ne fournissent que des accès newsgroups … dont les newsgoups pirates.

        Sinon mon FAI, comme tous les FAI français brident justement ces newsgroups (quand ils ne les bloquent pas purement et simplement, il s’agit juste d’une configuration de leur serveur).

        Et oui je sais que ça existe depuis longtemps, vu que je les utilise depuis une dizaine d’années maintenant ^^
        On pourra toujours se rabattre sur IRC sinon …

  6. Google est le plus gros site qui propose des liens de téléchargement illégal, qui vole les images et vidéo des internautes et les mets en avant sur son moteur.
    En même temps il voudrais récupérer l’argent que se font des sites pirate.

    Il faudrait laisser cette tâche à l’état et non à Google qui fait semblant, avec un bon ménage et une lois rigoureuse sur les droits d’auteur, il n’y aura plus d’intérêt d’aller sur gogole

  7. Bon, je ne vois pas comment « sir » Google pourrait ce permettre une tel arrogance. Il y a bien des sites pirates, et des hebergeurs peu scrupuleux certes, mais comment fera Google (et ces potes) pour des sites qui cryptes leurs contenus pouvant être ( éventuellement ) des données type illégale et appartenant à des sociétés. Ni Google, ni ces potes ne peuvent faire ingérence dans une société et cela dans le monde, c’est tout simplement « illégale » et il faudra donc prouver que le contenu , crypter, est illégal, ce qui techniquement est une autre paire de manche. Donc il y a de fortes probabilités que le plan de Google ne puisse, dans cet état, être réaliste, ou alors en bafouant les règles et lois gérant ce domaine en particulier. J’aimerais bien savoir ou  » the télégraphe » a pécher son info « semi-officielle ».

  8. Google à oublié comment fonctionne le référencement…? tout le monde se dirigera vers d’autres moteurs de recherches et c’est google qui en paiera la facture..! à mon avis, ils feraient mieux de rester à leur place…ça pourrait leur faire beaucoup de mal de jouer à la police..! et puis, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité là..!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité