Test : Aliens Colonial Marines

74-4

Aliens Colonial Marines se sera fait attendre un peu trop longtemps. Après une vidéo prometteuse l'année dernière, on accueille donc le titre de Gearbox avec un peu d'appréhension, tant on a eu du mal à croire ce qu'on a vu, manette en main, dans les différentes preview.

Pourtant, il aura fallu plus de six ans pour voir débarquer ce que certains appellent déjà le fils spirituel de Duke Nukem Forever. Vaporware ou digne adaptation de la licence Alien ? La réponse sur LV-426.

C’est quoi ?

Aliens Colonial Marines est un first person shooter au sein de l’univers d’Alien (ces xenomorphes célèbres à la queue acéré et au sang acide), développé par Gearbox Software et édité par SEGA. Dans la peau d’un marines, vous vous retrouvez sur la planète LV-426 du film Aliens. Votre unité a capté le signal de secours du caporal Hicks et s’est donc rendu en urgence sur place pour tenter de sauver les meubles. Manque de bol, entre des mercenaires et des xenos, la promenade s’annonce musclée et pas du tout reposante. Le jeu est décliné sur le trio Xbox 360, PS3 et PC.

Pourquoi c’est bien ?

  • Si on ferme les yeux sur les quelques incohérences de scénario, Aliens Colonial Marines permet de traverser les environnements mythiques du jeu. Explorer le Sulaco dévasté. Investir ensuite LV-426 et pouvoir visiter Hadley’s Hope ainsi que pas mal de nouveaux lieux comme ce laboratoire de la Weyland Yutani ou encore les égouts et ses xenomorphes suicidaires, de quoi faire frétiller les fans du film de James Cameron devant tout ce fan service
  • Le jeu propose un système d’amélioration d’armes et d’expérience qui n’est pas forcément ultra original, mais qui permettra de se faire plaisir en personnalisant ses joujous afin de les rendre plus efficaces, ou de modifier l’apparence de son marine pour le solo, mais surtout aussi pour le multi. A noter que comme dans Borderlands, les codes Shift permettent de récupérer de quoi améliorer un peu plus ses armes, même si il faudra atteindre un certain niveau pour débloquer chaque upgrade.
  • Le mode co-op permettra jusqu’à 4 joueurs de boucler le titre dans la joie et la bonne humeur, calqué sur le modèle de Borderlands, il permet de passer quelques bons moments à plusieurs.

Pourquoi ça aurait pu être mieux ?

  • Difficile d’apprécier la technique du titre : graphismes et modélisation datés, animations raides, environnements aux textures fades. Seul les jeux de lumière sauvent un peu la mise en faisant office de cache-misère, mais pour le reste on a vraiment du mal à y voir la patte de Gearbox. Dommage car pourtant le level design, même si il reste classique, aurait pu être transformé avec une technique meilleure.
  • Le jeu est truffé de bugs. Les collisions qui vous laissent coincé contre un élément du décors, vos équipiers qui font n’importe quoi, les ennemis qui ont un comportement erratique, les portes qui refusent de s’ouvrir ou de se fermer. Difficile de fermer les yeux sur ce qui apparaît comme un énorme manque de finition.
  • Le jeu manque cruellement d’ambiance, on a pourtant le droit au début de l’angoisse et du stress lorsqu’on visite le Sulaco, mais ce sentiment se dissipe bien vite quand on commence à réaliser que les aliens sont trop maladroits et lents pour constituer une menace. Pire leur pathfinding les forcent à faire des aller et retour sous vos yeux en attendant la mort. Du coup on enchaîne les ennemis sans difficulté, malgré des armes pour la plupart molles et sans précision tant qu’on ne les a pas amélioré. Mention spéciale au fusil à pompe ridiculement efficace de loin d’ailleurs.
  • On aura beau tenter de s’orienter vers le multi du jeu, pourtant bourré de bonnes idées. Malheureusement ce dernier reste à la hauteur du solo. Grosse déception également du côté des Aliens, puisque les contrôles et la dynamique de ces derniers est une fois de plus bien trop mal fichu pour provoquer une quelconque envie de les jouer

Ça nous a étonné

La présence de mode de jeux supplémentaires, comme le mode classique ou le craft n’est plus permis, ou encore le mode Fou Furieux, ou mourir vous vaudra de recommencer totalement à zéro. Aliens Colonial Marines ne manque pas d’idées pour varier les challenges et c’est une bonne chose.

Et alors, j’achète ?

Quelle cruelle déception, les fans de Ridley Scott qui s’attendaient à la suite de Aliens s’arracheront les cheveux devant ce Aliens Colonial Marines qu’on leur présentait comme la digne suite. Même avec la meilleure volonté du monde, il est vraiment difficile de trouver un intérêt au jeu, car rien ne semble avoir été fait pour le tirer vers le haut.

Graphiquement dépassé, finitions absentes, bugs à tous les étages, gameplay archaïque… On se consolera sur les quelques lieux sympathiques à visiter de LV-426 et peut-être avec le mode co-op, histoire de ne pas subir la campagne tout seul, mais en définitive, on reste amer d’avoir attendu autant de temps pour un jeu qui même six ans plus tôt n’aurait pas été à la hauteur.

no images were found

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le chapitre « ça nous a étonné » porte très bien son nom… Moi aussi ça m’a étonné, de relire un texte déjà lu hier, et de voir mentionné Dead Space 3 :)

    Rhalala le copier-coller

    1. Même la faute d’orthographe à « ne manque pas d’idée » (il manque un s à idée) est présente dans les deux tests. Mais c’est sûr que quand on en est à avoir les mêmes paragraphes dans deux de ses articles postés à seulement une journée d’intervalle, la relecture n’a plus trop d’importance..,

    2. Je suis vraiment désolé, effectivement, je copie-colle la structure des tests, pour garder la mise en forme et éviter de devoir rebaliser, sur le coup de la fatigue, j’ai mélangé la bonne version depuis mon bloc note, je vous prie d’accepter mes excuses pour cette bourde. Je vous rassure, je n’ai cependant pas de copié-collé pour le gameplay 😉

  2. Un test ? pc ? X-box ? Playstation ? wii ? iphone ? android ?
    J’ai du lire jusqu’au bout ne sachant pas si je suis concerné par ce jeux,
    Et je ne le sait toujours pas …

    1. « Le jeu est décliné sur le trio Xbox 360, PS3 et PC »

      Avant de rager, faut d’abord prendre le temps de bien lire pour vérifier qu’on dit pas trop de merde

      1. « Avant de rager, faut d’abord prendre le temps de bien lire pour vérifier qu’on dit pas trop de merde »
        Le texte a été édité ! (suite à mon commentaire je suppose)
        alors ma merde, elle valait son pesant de cacahuète !

  3. Grosses incoherences en effet , comment serait il possible de se retrouver a Hadley Hope qui a ete atomisé et le Sulaco et crashé sur la planète prison ( ou alors il drtive dans l’espace et c’est juste las capsules de secours qui se sont crashé

  4. « Quelle cruelle déception, les fans de Ridley Scott qui s’attendaient à la suite de Aliens »
    Are you fuckin’ kiding me ? Scott a fait Alien le huitième passager et à commis Prometheus (dans le sens criminel du terme), absolument rien à voir avec Aliens (chef d’oeuvre de Cameron).
    Les deux films n’ont rien à voir (Scott chie sur le principe de Reine alien, et sur ce que les autres ont fait de l’univers, bref c’est un co**ard)!

    Amateurisme quand tu nous tient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité