Voilà ce que le gouvernement récupère sur vos téléphones !

yeuxCertains documents judiciaires révèlent à quel point la notion de vie privée est subjective pour nos gouvernements. Certes il est possible de confisquer, de prendre physiquement votre téléphone et de le fouiller... Mais vous n'imaginez pas la masse de données récupérable sans votre consentement.

Le « extraction report » (PDF) décrit en détail les données que le Department of Homeland Security a réussi à soutirer à un téléphone saisi lors d’un raid.

Certaines ne sont guère surprenantes, citons en vrac le journal d’appels, vos textos et liste de contacts. Les premières sueurs froides arrivent puisque les éléments supprimés reviennent de parmi les morts…

En plus de ces informations dont vous parlez ouvertement (vous avez ajouté untel, répondu à X et appelé volontairement chose), le DHS peut sonder votre téléphone pour assembler un dossier scandaleusement invasif des endroits où vous avez transité.

Les conclusions compilées par ACLU montrent que le dossier contient quelques 659 points de géolocalisation dont 227 tours de téléphonie cellulaire et 403 réseaux Wi-Fi. Ils peuvent remonter l’ensemble de vos déplacements en un éclair.

Plutôt remonté suite à cette découverte, ACLU prend ouvertement parti : « La police ne devrait pas être libre de copier le contenu de votre téléphone sans mandat sauf dans des circonstances extraordinaires. »

Si certaines données sont souvent indispensables aux enquêtes, ce type de collecte laisse… songeur. Big Brother is watching you !

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. On va tous mourir parceque trop de gens comme toi sont aveuglé ! Il vaut mieux (à la limite) être complètement parano « qu’abrutis » (et ce n’est pas une insulte) comme ça

      2. Etre complètement parano ça veut aussi dire être malheureux… A quoi ça sert en fin de compte ? Il faut vivre aussi ! On n’est tout de même pas au stade où il faut être totalement parano en France – sauf si ton trip c’est de braquer des banques ou de tuer des gens, là il y a de la pathologie…

    1. J’espère que tu fais du paralogisme et non du sophisme dans les articles de ton site… (Mais le nom de ton site me fait croire le contraire…)
      Je n’ai pas lu tous tes articles bien entendu, mais certains présentent des informations incomplètes avec des conclusions fallacieuses… D’autres sont tellement extrêmes qu’elles en deviennent marrantes…
      Un site à éviter, sauf si on sait rester critique et qu’on veut rigoler…

  1. tant que mes donné paypal ebay banque et futur NFC ne sont pas utiliser il peuvent faire ce qu’ils veulent de mes donné,déplacement ou texto cochon a ma blonde. j’en est vraiment rien a foutre et je fait rien ni planifie rien de criminel. donc je ment fou totalement.il y en a tellement que c’est moins pire ca tombe dans la masse.

  2. Et alors. Mon dieu ILS peuvent savoir ou tu es alle et qui tu as appele.
    A partir du moment ou les forces de l’ordre saisissent un telephone, tu as d’autres soucis a te faire que l’exploitation du tph mobile.
    Saviez vous qu’ILS pouvaient aussi faire des perquisitions, saisir vos ordis et demander vos comptes bancaires.
    En fait ILS peuvent avoir les donnees qu’ils veulent.
    Et en France il n’y a pas de mandat.
    En quoi c’est genant ? En rien.
    Je me mefie plus des majors qui veulent reglementer le net et nos contenus (meme des fai) que des pauvres policiers qui n’ont absolument rien a faire des donnees personnelles du pequin moyen.
    La « profondeur » de l’enquete est proportionnelle a la gravite de la faute.

  3. Le Department of Homeland Security est français ? Non. Parce que tu dis : « Voilà ce que le gouvernement récupère sur vos téléphones ! » (D’ailleurs il vaudrait mieux dire voici, et pas voila…) Donc, le DHS est français ? Non. Alors l’affirmation du titre est fausse.

  4. En Belgique il suffit de de faire caler avec un peux trop de canabis pour que les flics fouillent votre smart phone sans le moindre mandat ou décision d’un procureur .
    Un peux trop intrusif a mon goût .

  5. OK j’ai bien compris la récupération des données enregistrées et les écoutes ciblées sur un portable. MAIS qu’en est-il vraiment de la « saisie au vol » de toutes nos conversations, nos SMS et nos @mails de façon systématiques et par qui ?
    Les grandes oreilles écoutent qui, quoi et comment ?
    Alors si ce n’est pas de la parano, rien ne vaut la communication à l’ancienne au bar tabac du coin et pis c’est tout !

Répondre à plom Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité