Et les deux dernières lunes de Pluton s’appellent…

Le système plutonien

Le système plutonienMême si Pluton n'est plus en odeur de sainteté parmi les planètes de notre système solaire, les scientifiques lui montrent un réel intérêt. Deux minuscules lunes lui ont d'ailleurs récemment été découvertes, en 2011 et 2012. Prénommées P4 et P5 en attendant mieux, un vote mondial était organisé ce mois-ci. Les résultats sont connus depuis aujourd'hui...

Il fallait bien trouver un nom à ces minuscules lunes, 20 à 30 km de diamètres, découvertes en analysant des clichés du Télescope Spatial Hubble. Le site « Pluto Rocks » avait donc organisé un grand vote pour sélectionner les futurs noms de ces deux lunes. Douze noms étaient proposés : Achéron, Alecto, Cerbère, Champs Élysées, Érèbe, Euredice, Hécate, Hercule, Hypnos, Léthé, Melinoe, Obole, Orphée, Orthos, Perséphone, Sisyphe, Styx, Tantale, Tartare, Thanatos et Vulcain.

Les grands gagnants sont donc… Vulcain (très largement), suivi de Cerbère (et Styx, dans un mouchoir de poche). Ces noms seront ensuite soumis à l’Union Astronomique Internationale par les découvreurs de ces deux lunes, dont Mark Showalter, membre de l’équipe. Il faudra malheureusement attendre un ou deux mois avant de voir les noms définitifs approuvés. Patience.

Les scientifiques, eux, s’attendent à découvrir d’autres lunes à celle qui fut longtemps considérée neuvième planète de notre système solaire.

[slashgear]

[plutorocks]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Si Pluton à des lunes c’est une planète.
    Le scientifiques semblent ne plus avoir toutes leur raisons sur ce coup là. D’ailleurs quel est le groupe de nases qui a décidés que Pluton n’était plus une planète ?

  2. Pour qu’un objet mérite la dénomination de planète il doit être suffisamment massif pour avoir « fait le ménage » sur son orbite, or ce n’est pas le cas pour Pluton. Donc oui c’est bien une planète naine, tout comme Cérès ou Éris (encore plus grande que Pluton).
    Et le groupe de nazes qui à décidé cela c’est l’Union astronomique internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité