Les photos sous-marines des touristes aident la recherche

Un requin-baleine en plein repas

Un requin-baleine en plein repasLe monde sous-marin regorge de secrets encore jamais percés à jour. Au sommet de la chaîne alimentaire, les requins fascinent scientifiques et touristes. Le requin-baleine en est un particulièrement apprécié du public, mais tout aussi difficile à étudier. Les photos des touristes pourraient bien y contribuer grandement.

L’identification visuelle est presque exclusivement le seul moyen de reconnaître un individu d’un autre. Leurs taches sont caractéristiques, et uniques. Si les scientifiques prennent le soin de gérer d’innombrables albums photos des requins qu’ils rencontrent, une étude vient de montrer que les photos postées sur les réseaux sociaux, Flickr en tête par exemple, sont une excellent source de données.

En analysant toutes ces photos de vacances, les scientifiques sont capables d’identifier les individus dans 85% des cas. Tim Davies, directeur de la recherche, espère bien démocratiser cette pratique auprès des chercheurs du monde entier et permettre d’identifier davantage de requins.

Ce genre de procédé ayant déjà fait ses preuves, notamment dans la chasse aux nouvelles espèces animales, nul doute que les réseaux sociaux devraient facilement s’immiscer dans le monde scientifique.

[theverge]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité