Qualcomms AllJoyn reçoit une mise à jour

alljoyn-paul-jacobs-qualcomm

[WMC 2013] Lors d'un discours au Mobile World Congress, le Dr. Paul Jacobs, le PDG Qualcomm, et plusieurs cadres de grande envergure comme Rob Chandhok, ont fait la promotion d’AllJoyn, la plate-forme ouverte de la société, pour les communications de proximité entre appareils, qui permettent aux périphériques d'échanger des données sur un protocole de réseau, sans passer par un réseau étendu.

Histoire de poser un contexte autour de cette nouvelle poussée d’AllJoyn, souvenez-vous que Qualcomm a fait la promotion du concept ces deux dernières années. Nous avons vu des démos à de précédents événements Qualcomm, et à l’époque, AllJoyn a été essentiellement montré dans les jeux ; mais en théorie, il fonctionne avec de nombreux types d’applications et de données. L’idée de Qualcomm est que, avec AllJoyn, les appareils intelligents pourraient être équipés d’un processeur et d’une radio à bas coût, ce qui serait ainsi suffisant pour communiquer avec un périphérique intelligent comme un smartphone, une tablette ou un hub domestique. Aujourd’hui, les réfrigérateurs intelligents intègrent en fait l’équivalent d’une tablette Android: ce système n’est pas rentable et empêche donc la prolifération de cette technologie.

Cela fait maintenant 2 ans …

Lorsqu’on lui demande «pourquoi» cela a pris tant de temps à Allhoyn pour décoller, Rob Chandhok répond très franchement que, alors que la version originale de AllJoyn mettait en vedette une technologie brute afin de faire abstraction des protocoles réseau sous-jacent comme le WiFi, le Bluetooth, etc, Qualcomm s’est attendu à l’origine à ce que ses partenaires construisent eux-mêmes d’autres services tels que les notifications. Il s’est avéré que de nombreux partenaires potentiels n’ont pas le savoir-faire, ou le désir, de construire tout cela. Si vous êtes un gamer, le problème est un peu similaire au fait de fournir une carte graphique sans OpenGL ou DirectX.

AllJoyn: Reloaded

C’est pourquoi Qualcomm a étendu AllJoyn en lui intégrant une nouvelle couche logicielle qui fournit aux partenaires la possibilité d’exposer facilement et d’interroger un ensemble (personnalisé) de fonctionnalités vers n’importe quel appareil, d’envoyer des notifications et des commandes simples. Ceci retire effectivement un fardeau énorme du dos des fabricants d’appareils, puisque ces derniers auraient fini par coder le même type de fonctions de toute façon. Selon Qualcomm, la nouvelle version étendue d’AllJoyn a généré un pic d’intérêt. « Je ne peux pas arrêter les réunions », a déclaré Rob Chandhok lors d’un point presse.

 

Qualcomms AllJoyn Gets An Update

Aucun fabricant d’appareil intelligent ne peut réussir seul

L’espoir est que, en utilisant une interface logicielle commune (comme AllJoyn), les fabricants d’appareils assureront également une interopérabilité de leurs produits, étant donné que la plupart des personnes n’achètent tout simplement pas tous leurs appareils ménagers auprès de la même marque, et parce que le fait d’avoir une application par marque (ou par appareil intelligent) n’est tout simplement pas viable (Rob Chandhok a déclaré que « l’industrie a réalisé cela aux alentours d’Août 2012 – soit après une décennie à s’arracher les cheveux à cause des appareils intelligents).
AllJoyn expérimente toujours le paradoxe de l’œuf et de la poule, étant donné que les développeurs d’applications n’ont pas d’appareils ménagers à cibler, et que les fabricants d’appareils n’ont souvent pas (pas toujours) les compétences de codage nécessaires pour faire en sorte qu’un produit fonctionne d’une manière qui améliore vraiment l’expérience de l’utilisateur final. Je pense que les fabricants auraient besoin de «croire» et d’investir dans ce domaine, et/ou que Qualcomm identifie et aide, une ou deux entreprises de grande envergure en leur fournissant les ressources d’ingénierie nécessaires pour faire décoller AllJoyn. A partir de là, la pression concurrentielle et l’expérience acquise dans le processus permettront d’accélérer ce processus pour les autres. Il est juste de dire que, après avoir été intimement familiers avec le code de base, les fabricants pourraient « réchauffer » cette idée.
Viendront-ils si Qualcomm le construit?

Maintenant, cela dépend vraiment des fabricants de décider s’ils veulent ou non embrasser AllJoyn, suivre une autre alternative (utiliser les communications HTTP?) ou tout simplement continuer de ne rien faire de significatif. En tout cas, l’histoire a prouvé qu’une norme propre à une seule marque ne fonctionnera pas pour les appareils ménagers, étant donné que leur achat est étalé sur une longue période et sur plusieurs marques.
L’ntérêt de Qualcomm est évident: si AllJoyn réussissait, il élargirait considérablement le marché disponible total dans leur secteur, et en étant le principal contributeur au projet, ils peuvent aussi prendre l’initiative. Toutefois, il s’agit d’une initiative open-source, donc si quelqu’un veut prendre le code pour le ramifier, cela est possible ; mais nécessite des compétences et de la main-d’œuvre.

Est-ce qu’AllJoyn va réussir? Cela n’a pas encore été écrit noir sur blanc, mais l’argument est convaincant, et maintenant c’est à Qualcomm de convaincre les fabricants de participer à l’aventure. Une fois que le matériel est disponible (en grand nombre), les applications suivront et l’innovation peut commencer.

Et vous, qu’en pensez-vous? Quel genre d’appareils intelligents voudriez-vous pouvoir utiliser? Laissez-nous un commentaire ci-dessous pour partager votre point de vue.

Transparence: A l’occasion du MWC, Qualcomm couvre partiellement nos dépenses de voyage et notre hébergement. Nous avons toujours payé nos frais de déplacement à des événements comme le CES, CeBIT, CEATEC, etc … mais lorsque nous ne le faisons pas, nous voulons être transparents à ce sujet. Lisez notre politique de voyage pour en savoir plus.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité