Test du Canon EOS M

Canon est le dernier «grand» acteur à entrer sur le marché des appareils photo compacts en introduisant ce petit APN EOS M. Il est juste de dire qu’un système compact avec le nom d’EOS était très attendu (et avec de grandes attentes derrière), étant donné que la gamme EOS d’appareils photo reflex numériques de Canon dispose d’un nom au passé glorieux. L’appareil photo est arrivé, et nous l’avons utilisé pendant un certain temps.

Parmi les arguments de vente de Canon, on retrouve le fait que le Canon EOS M permet de réaliser des films en 1080p et peut conserver la mise au point de l’image, grâce à son système de suivi continu. L’APN dispose en outre de microphones stéréo. Canon vante les mérites de sa mise au point automatique (AF) hybride, comme étant rapide pour les photos et les vidéos. Cela sonne bien sur le papier, mais nous devons le mettre à l’épreuve dans le monde réel.

Enfin, l’EOS M dispose d’un adaptateur optionnel pour les lentilles Canon EOS conçues pour les appareils photo reflex numériques, au lieu du format d’objectif Canon EF-M qui a été créé pour répondre à la ligne compacte Canon EOS. OK, ça suffit pour l’introduction. Voyons ce que cela donne d’utiliser cet APN Canon EOS M sur le terrain.

Ce que je fais avec mes appareils photos

Avant de poursuivre, je pense qu’il est important que vous sachiez comment j’utilise mon appareil photo, car cette configuration façonnera inévitablement la façon dont Je perçois les qualités de l’EOS M et ses désavantages. En outre, lors des tests, j’ai surtout utilisé le mode entièrement automatique ou le mode priorité à la vitesse, étant donné que la plupart des utilisateurs veulent tout simplement «viser et déclencher» («tous» les utilisateurs ne font pas ça, je suis d’accord).

L’appareil photo compact me suit quand je suis sur des salons ou lorsque je pars en vacances. Je possède également un Canon 50D, qui est un excellent, mais encombrant appareil photo. J’ai clairement choisi cet appareil photo compact pour sa petite taille et son poids, et j’aime le fait qu’il puisse remplir la plupart des fonctions que mon 50D m’offre (j’insiste sur la partie « m’offre »).

Dans les deux cas, j’ai eu tendance à prendre des photos dans des conditions d’éclairage difficiles (faible éclairage à incandescence jaune + objets brillants = « difficiles »), que ce soit sur un showroom faiblement éclairé ou lors d’un dîner avec des amis. Mais quoi qu’il arrive, j’ai rarement utilisé le flash étant donné que, personnellement, je préfère les photos sans flash. De plus, j’ai tendance à n’utiliser mes photos que sur le web, et j’ai rarement à imprimer quoi que ce soit dans une taille supérieure à un format lettre, voire pas du tout.

Test du Canon EOS M

Points techniques

  • Capteur 18 mégapixel, TailleAPS-C
  • Photos en format RAW + JPG. La plus grande photo: 5184 x 3456, la plus petite photo: 720 x 480
  • Monture objectif EF-S
  • Carte mémoire SD / SDHC / SDXC
  • Lampe d’assistance Auto-focus (à une distance d’environ 2,5 m)
  • Vitesse d’obturation maximale: 1/4000
  • Mode rafale: 4,3 images par seconde (avec une mise au point continue), de 3 à 15 tirs, selon la taille.
  • Vidéo 1080p: max 1920 x 1080: 330 Mo / 30fps min
  • Ecran 3″ de 1M pixels
  • 108,6 x 66,5 x 32.3mm, 260g(boîtier seulement)

Page officielle des spécifications disponible sur Canon.com

Dans l’ensemble, les Canon EOS M partage de nombreuses fonctionnalités matérielles similaires avec le Canon EOS 650D (alias EOS T4i aux US), de sorte qu’il est facile de penser qu’il s’agit essentiellement d’un EOS 650D dans un petit corps. Si la logique est correcte, ce n’est pas la conclusion de ce test. En outre, notez qu’aux Etats-Unis, je n’ai vu le Canon EOS M qu’uniquement livré avec un objectif 22mm f2.0 (aperçu dans la première photo de ce test), tandis qu’en Europe il est livré avec un objectif 18-55mm f3.5-5.6 IS. J’ai une préférence personnelle pour l’objectif de 22mm car il rend le Canon EOS M plus petit et plus équilibré; mais vous aurez à décider par vous même quels sont vos propres besoins. L’EOS M peut être rangé dans une poche de veste, mais certainement pas dans les poches d’un pantalon.

Design industriel (très bien)

Test du Canon EOS M

Test du Canon EOS M Test du Canon EOS M Test du Canon EOS M Test du Canon EOS M Test du Canon EOS M Test du Canon EOS M

Le Canon EOS-M possède un design simple et sobre que j’aime vraiment. Il est un peu « gras » par rapport à quelque chose comme le Sony NEX-5N, mais dans l’ensemble, la forme «boîte» fonctionne très bien, et vous pouvez facilement le tenir avec une ou deux mains sans appuyer accidentellement sur les boutons. L’absence d’une poignée à l’avant ne m’a pas du tout dérangé.

Test du Canon EOS M

Il y a pas beaucoup de contrôles manuels ou de cadrans à l’arrière, donc c’est un appareil qui est principalement destiné à être utilisé pour viser et déclencher. Nous allons parler des contrôles plus tard, mais pour ce type d’appareil, ils sont relativement efficaces. Canon vante que son écran est doté d’un revêtement anti-empreintes digitales, et je dois dire que mes doigts y ont laissé beaucoup moins d’empreintes que sur l’Olympus OM-5.

Au dessus de l’appareil, vous pouvez trouver les typiques commandes de la caméra sur la droite (le mode automatique, mode manuel et le mode vidéo). A gauche, les deux microphones sont là pour enregistrer le son stéréo. Au milieu, il y a une griffe qui peut être utilisée pour brancher un flash ou un accessoire de microphone ainsi que sur le côté gauche de l’appareil où les connecteurs d’entrée/sortie sont les suivants: Mini-USB, mini-HDMI et entrée audio de 3,5 mm.

Vous ne pouvez pas le voir sur les photos, mais sachez que le corps est fait de magnésium, et il procure une sensation extrêmement rigide et durable. Il est certes un peu plus lourd que certains APN comme le Sony NEX ou le Samsung NX300, mais il donne une impression de plus grande solidité. Non pas que nous aimerions réaliser un test de chute en ce moment, mais il donne certainement l’impression qu’il pourrait survivre à un voyage cahoteux ou une chute ou deux. J’espère que vous n’aurez jamais à le savoir.

Pour le moment, il n’existe aucune option de viseur, et c’est dommage parce que certains photographes seraient sans doute près à dépenser plus pour être en mesure de voir ce qu’ils prennent en photo, en particulier lors d’une journée ensoleillée. Nous sommes en Californie, après tout.

Qualité photo (excellent)

Test du Canon EOS M

Test du Canon EOS M Test du Canon EOS M Test du Canon EOS M Test du Canon EOS M Test du Canon EOS M Test du Canon EOS M

Pour les échantillons de photos en mode plein écran, ainsi que des photos comparatives supplémentaires prises avec un Canon 50D et un Sony NEX-F3, nous vous invitons à vous diriger sur l‘album « EOS M Photo Sample » sur notre compte Flickr Ubergizmo.

Quand il s’agit de qualité photo, le Canon EOS M fait très bien. En fait, dans la plupart de notre essai en intérieur, l’EOS M et son objectif « rapide » (grande ouverture) de 22mm est capable de prendre de très bonnes photos dans des conditions de faible luminosité; et dans les situations de lumière vive, il n’a rien à envier à mon Canon EOS 50D ou tout autre appareil compact que nous avions sous la main. Évidemment, toutes les APN que nous avions au bureau avaient des objectifs différents; il est donc difficile de fournir une comparaison strictement équivalente; mais dans l’ensemble, je dirais que la qualité photo de cet appareil est élevée. Par exemple, j’ai pris cette photo avec le 50D et le MOE – (avec des objectifs différents):

Test du Canon EOS M

Évidemment, il n’y a pas de comparaison « équitable » ici, mais ce que je veux signifier, c’est que l’EOS M donne de très bons résultats par rapport à ce que j’ai pu obtenir avec un full-reflex numérique et mes objectifs actuels.

L’objectif 22mm/f2.0 est à mon avis, un très bon kit lentilles. Et je soupçonne que la plupart des acheteurs s’en tiendront à celui-là pour un certain temps, étant donné que les objectifs EF-S sont relativement coûteux et n’offrent pas la même richesse que celle qui est disponible dans l’écosystème des objectifs EF (grâce à des fournisseurs tiers). Si, dans votre pays, vous avez seulement la possibilité de choisir un 18-55mm, dommage. J’ai toujours aimé être en mesure de choisir ce qu’il me faut.

Test du Canon EOS M

Bruit à haute sensibilité: J’ai pris quelques photos avec des réglages ISO différents, afin de vous montrer ce que cela donne quand il y a du bruit. Dans l’image ci-dessus, vous pouvez voir un zoom de 100% sur cette infime partie de la photo originale prise avec les réglages ISO 400, 3200 et 12800. Il est évident que le réglage ISO 12800 provoque pas mal de bruit; mais dans une situation de faible lumière, ce réglage pourrait s’avérer particulièrement utile. Dans le monde réel, je ne pense pas que j’ai pris des photos de quoi que ce soit avec un ISO supérieur à 3200 et j’ai trouvé la réduction du bruit tout à fait acceptable (à mon goût). Votre propre tolérance peut varier, et je recommande toujours de garder un oeil sur les ISO, dans la mesure du possible.

Test du Canon EOS M

Cette photo a été prise dans un coin très sombre de la pièce. Le résultat est beaucoup plus lumineux que ce que mes yeux pouvaient percevoir

Multi-mode photo HDR: le Canon EOS M dispose d’un mode nuit qui prend quatre photos consécutives avec différents niveaux d’expositions (pas de trépied nécessaire) et compose une image finale en utilisant une technique HDR. Il faut environ 1 seconde pour prendre les quatre coups clichés, donc cette fonctionnalité est optimale pour les scènes statiques (des objets en mouvement vont donner un résultat flou); mais j’ai été impressionné par ce que l’EOS a été en mesure de le faire. J’ai pris une photo (à la main) d’une petite boîte en carton dans un coin sombre de la pièce et le Canon EOS M a fait un excellent travail en recomposant les quatre photos en une seule photo nette et lumineuse. La luminosité était bien meilleure que ce que mes yeux ont perçu.

Test du Canon EOS M

Contrôle du rétro éclairage HDR: si vous prenez une photo d’un sujet qui a une forte lumière derrière lui, le mode multi-shot peut également vous aider. Encore une fois, le Canon EOS M va prendre plusieurs photos à des expositions différentes et les combiner en une seule, pour laquelle l’exposition est choisie sur une base pixel par pixel, ce qui fait en sorte que le résultat ne soit ni trop clair, ni trop sombre (du moins, autant que possible). Le résultat est plutôt bon. Certes pas aussi bon que ce que mes yeux peuvent voir, mais il est bien mieux que sans contrôle du rétroéclairage HDR activé. J’eusse souhaité que le mode full auto fut assez intelligent pour passer à ce mode en lui-même. Le tout noveau Sony NEX passe automatiquement en HDR.

Mode rafale: alors que l’appareil photo est doté d’un mode rafale, il s’est avéré être beaucoup plus lent que ce que les reflex numériques peuvent faire. Si vous ajoutez à cela les difficultés à se concentrer, je dirais que les scènes d’action sont extrêmement difficiles à prendre avec cet appareil photo.

Qualité vidéo (très bien)

La qualité de la vidéo reflète surtout ce que nous avons observé au niveau de la qualité des photos. L’image est superbe, et tant que le sujet est net, le résultat est bon. Si vous voulez enregistrer des séquences d’action, ou si vous voulez déplacer rapidement l’appareil photo, je recommande d’utiliser le réglage 1280 × 720 60fps car il fournira un film lisse en général. Pour les scènes plus statiques/lentes, 1080p 30fps devrait très bien fonctionner. Voici une vidéo qui montre comment l’APN réagit dans des conditions de forte et de faible luminosité:

Pour la plupart des utilisateurs, je pense que 60FPS est relativement suffisant, parce que les personnes ordinaires veulent juste enregistrer ce qu’elles voient, et elles ont souvent tendance à déplacer la caméra rapidement ou à suivre des enfants qui courent. C’est là que 60FPS peuvent beaucoup aider, car la vidéo ne sera ainsi pas aussi hachée. Il est clair que de nombreux professionnels produisent d’excellents résultats en utilisant un réglage à 30FPS, donc je ne peux pas dire que ce soit une mauvaise chose; mais à mon avis, cela ne nécessite un effort supplémentaire lors du tournage.

Sur le plan technique, les vidéos enregistrées sont limitées à 30mn, et nous pensons que cela vient du fait que dans certains pays, tout appareil d’enregistrement qui enregistre plus de 30mn doit être qualifié de «caméscope» et doit être soumis à des réglementations différentes (et probablement à des taxes supplémentaires) … Il est probablement plus facile pour Canon de créer un firmware unique pour tout le monde. En fait, nous avons aussi vu cela avec le Sony NEX, bien que le NX300 de Samsung ne dispose pas d’une telle limite. En tant que journaliste technologique qui a l’habitude d’enregistrer des vidéos de tables rondes, etc (45mn +), cela peut s’avérer être compliqué à la longue. 

Mais il y a plus: parce que n’importe quel fichier vidéo est limitée à 4 Go, l’enregistrement peut effectivement être divisé en plusieurs fichiers de 4 Go si nécessaire. Ce n’est pas la fin du monde, mais en fonction de la configuration de votre vidéo, cela peut constituer un léger inconvénient.

Enfin, j’aime bien le fait qu’il soit possible d’utiliser une monture EOS pour y ajouter un microphone externe tiers. Parce que Canon utilise une prise jack 3,5 mm standard sur le côté gauche, il existe une vaste gamme de modèles au choix, et le choix est vraiment le vôtre. Vous pouvez également monter d’autres système d’éclairage un peu fou, même si je ne suis pas sûr que vous le souhaitiez, tant cela rend votre appareil photo plus volumineux.

Test du Canon EOS M

Configuration un peu « folle » avec griffe LED et adaptateur d’objectif EOS. Encore une fois cela est techniquement «possible» à réaliser, mais au détriment de l’aspect « compact »

Performances (moyenne) et vitesse auto-focus (lente)

En termes de performance globale, je n’ai pas trouvé que le Canon EOS M était impressionnant. Qu’il s’agisse de la vitesse à laquelle les images sont traitées (et enregistrées) ou de la navigation dans les menus, je le comparerais avec un appareil photo reflex numérique de milieu de gamme. Il n’y a rien d’extraordinaire dans ce domaine. L’auto-focus est le talon d’Achille du Canon EOS M. Pour dire les choses crûment, il est mauvais. Je ne suis pas sûr de savoir comment Canon a benchmarké son auto-focus afin de prétendre qu’il est rapide, mais franchement, c’est le plus lent auto-focus que j’ai vu dans un appareil photo de 800 $, cette année (ou de ces deux dernières années). Il donne l’impression d’avoir la même performance auto-focus que mon Panasonic GF1. Aïe. Non seulement la mise au point est lente, mais elle a tendance à sauter d’un sujet à un autre sans l’accrocher (voir ma vidéo de déballage de la MS Surface à titre d’exemple). J’ai mis en place une vidéo qui montre la mise au point automatique dans deux situations: caméra fixe + tap-to-focus et caméra braquée sur plusieurs cibles/sujets:

Et vous pensez peut-être qu’il s’agit simplement d’un problème de faible éclairage auto-focus? mais ce n’est pas le cas. Je suis en train de taper cet article alors que je suis dans un bureau moyennement éclairé, par une journée ensoleillée en Californie; et alors que je suis en train d’essayer de faire ma mise au point sur différents objets ici dans le bureau, l’APN passe régulièrement 1 à 3 seconde à essayer de se concentrer sur quelque chose. Ci-dessous, j’ai inclus la vidéo de déballage de la Microsoft Surface qui j’ai tourné dans des conditions d’éclairage décentes. Certains des premiers utilisateurs ont rapporté que l’objectif du kit (22mm) est responsable de la mise au point lente, mais je l’ai testé avec l’adaptateur EF-lens et mon Tamron f2.8, et le résultats est pire, et beaucoup plus lent que sur mon 50D DSLR.

Commandes et ergonomie

Test du Canon EOS M

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le Canon EOS M n’a pas vraiment beaucoup de boutons de commande, de sorte que vous devez d’abord choisir si vous voulez utiliser le mode entièrement automatique, le mode semi-manuel ou le mode vidéo. Si vous voulez vraiment modifier les réglages, Canon offre en effet quelques options; mais je trouve personnellement que les options de peaufinage à l’écran sont plus lentes.

Cela dit, Canon a fait un bon travail avec le menu, et il est relativement rapide de choisir entre le mode complément manuel et le mode semi-manuel (modes de priorité à l’ouverture et à la vitesse). Via l’utilisation de la molette, vous pouvez rapidement définir une valeur unique dans les modes semi-manuels (généralement la vitesse d’obturation ou la valeur d’ouverture). Toutes les autres valeurs peuvent également être modifiées, mais pour cela, vous devriez alors vous rendre sur l’écran d’options et utiliser la molette/joystick ou votre doigt, pour choisir de nouvelles options.

Oui, le Canon EOS M dispose d’un écran tactile, et il vous permet de faire des choses comme la définition d’une zone de mise au point, l’utilisation du zoom avant et arrière pendant les diaporamas photo (en utilisant le geste « pincer pour zoomer »). Il est également beaucoup plus rapide pour naviguer dans le menu des paramètres photo, afin de modifier la sensibilité ISO, la balance des couleurs, la taille des photos, etc … Toutes les fonctions tactiles sont assez fluides, sauf pour le « pincer pour zoomer » qui pourrait bien utiliser un supplément de puissance de traitement afin d’avoir l’air plus fluide.

Adaptateur monture EF

Test du Canon EOS M

L’Adaptateur de monture EF peut être d’une grande utilité pour les utilisateurs d’appareils Canon comme moi, qui ont fait l’acquisition de nombreux objectifs avec le temps; nous y avons donc jeté un coup d’oeil. Certes, il est bon de pouvoir réutiliser des objectifs et je suis reconnaissant que l’option existe. C’est particulièrement vrai si vous utilisez un long téléobjectif ou un fish-eye qui n’existerait pas (encore) avec une monture EF-M. Cependant, ce n’est pas une solution miracle, ni un remplacement pour la nécessité d’avoir plus de lentilles EF-M, y compris de constructeurs tiers. Une fois équipé d’un objectif EF standard, l’aspect, le toucher et l’équilibre de l’ensemble peut être bizarre, non seulement à l’œil, mais aussi lorsque vous transporter et que vous utiliser l’appareil.

Test du Canon EOS M

Oui, vous « pouvez » monter un objectif Tamron 17-50mm f2.8 EF. Mais le voudriez-vous vraiment?

Qui a « castré » l’EOS M?

Lorsque nous avons entendu parler du Canon EOS M, et que nous avons su qu’il prendrait en charge l’utilitaire Canon EOS, nous étions très excités, ainsi qu’un grand nombre d’astro-photographes et d’autres personnes qui ont besoin d’une compatibilité pour la prise de vue à distance (enregistrement de photos directement sur un disque d’ordinateur). Eh bien, c’était assez décevant: Canon a décidé de ne pas soutenir l’option de prise de vue à distance à la surprise de nombreux utilisateurs. J’imagine que c’est une décision dictée par le marché qui n’est basée sur aucun obstacle technique, puisque le Canon EOS M partage la plupart de ses spécifications matérielles avec ses cousins DSLR. Dommage.

Test du Canon EOS M

Cet extrait de la feuille des spécifications fait allusion à la compatibilité avec la prise de vue à distance (Remote Shooting). Ce n’est pas le cas dans la réalité

Je ne suis pas le seul à regretter que Canon appelle en fait cette caméra un EOS, bien qu’elle ne prenne pas en charge le logiciel dont disposent tous les autres appareils EOS. Certains disent que Canon devrait l’appeler « PowerShot M » à la place. Il existe une possibilité que Canon prenne en charge la prise de photos à distance dans le futur, mais je crains que leur peur de voir l’EOS M cannibaliser leur marché des DSLR, soit plus importante à leurs yeux, que d’offrir cette fonctionnalité à leurs utilisateurs. Et cela est absurde: Chez Ubergizmo, nous avons dépensé des milliers de dollars en reflex numériques Canon et en objectifs, et bien que nous voyions l’EOS M comme un remplacement partiel de nos 50Ds, nous serions surpris s’il devait vraiment nuire au marché des EOS.

Qu’est-ce qui pourrait être amélioré?

De toute évidence, la vitesse de mise au point doit être corrigée si l’appareil photo veut concurrencer sérieusement le marché des appareils photos numérique à 800 $. Il n’y a pas d’autre moyen. Et puisque Canon y est, ce serait très bien s’ils pouvaient le rendre rechargeable par USB. Sony le fait déjà, Samsung est en train de le faire, et bien que cela ne me dérange pas d’avoir la possibilité de le recharger plus vite avec un chargeur externe, je pense que la plupart des personnes pourraient bénéficier de la fonctionnalité de rechargement par micro-USB depuis étant donné que ce format est tellement omniprésent.

Enfin, Canon devrait rendre compatible toutes les fonctionnalités du logiciel EOS, y compris la prise de vue à distance. Sans cela, que j’ai un appareil photo compact Canon ou un Sony ou un Samsung, cela fait peu de différence. Les fonctionnalités du logiciel EOS sont un grand différenciateur qui peut très bien profiter à Canon. Et c’est une grosse erreur d’ignorer cette réalité.

Conclusion

Test du Canon EOS M

Après avoir utilisé cet appareil, j’ai eu des sentiments très mitigés au sujet de ce qu’il faut conclure et de ce qu’il faut recommander. Évidemment, mon opinion est influencée par le prisme de mon utilisation personnelle et de l’expérience que j’en ai faite; mais si je devais résumer, je dirais que vous devriez attendre que Canon ait amélioré considérablement la mise au point automatique, avant d’acheter cet appareil photo. Le Canon EOS M peut prendre d’excellentes images; mais, si vous voulez « saisir l’instant », la lente mise au point automatique constitue un obstacle important.

La performance de la mise au point automatique est la chose la plus importante que vous devriez prendre en compte lorsque vous considèrez le Canon EOS M comme un achat potentiel. Il est très bien si vous pouvez prendre le temps de vous concentrer et de prendre en photo quelque chose de stationnaire; dans ce cas là vous obtiendrez de superbes photos. Mais vous pouvez oublier les scènes d’action , même en plein jour.

Au-delà de cela, je serais ravi de voir Canon prendre en compte certaines des suggestions contenues dans le paragraphe précédent, et surtout d’en faire un véritable appareil photo « EOS », surtout si il veut le vendre dans la gamme des APN à 800 $. Nous aimons les produits Canon, et nous aimerions que l’EOS M fasse un jour partie de notre matériel photographique; mais pas maintenant, pas encore … Quelqu’un a dit que Canon aurait dû l’appeler un PowerShot; et pour être brutalement honnête, il y a une certaine vérité derrière cela.

J’espère que ce test vous a donné une bonne idée de ce que cela donne d’utiliser le Canon EOS M en situation réelle. Au lieu d’essayer de tout repasser en détails, j’ai essayé de limiter les choses aux aspects les plus utiles/populaires de l’appareil photo. Si vous souhaitez poser une question ou nous faire des suggestions, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ci-dessous. Merci!

Cet article a été categorisé dans Accueil > A la Une > Photo-Video > Tests et a été "taggé" avec canon et test.
Billet Suivant:
Suivez nous et voyez les meilleurs billets

Commentaires Des Lecteurs