Fujifilm dévoile le X100S

Fujifilm X100S

Fujifilm X100SDeux ans après le X100, Fujifilm dévoile son descendant, le X100S qui ne manque pas de nouveautés alléchantes.

Surnommé le Reporter, le dernier né haut de gamme de Fujifilm apporte son lot de qualités dans un format 126,5 x 74,4 x 53,9 pour un poids de 405 grammes.

Toujours doté de son viseur Hybride Optique et Electronique HD, le X100S adopte 2.36Mp en EVF pour garantir une visée des plus précises.

Il dispose aussi du capteur 16Mp APS-C X-Trans II (sans filtre passe-bas) qui lui permet de réellement améliorer la qualité d’image, définition, piqué et faible bruit ISO en basse lumière.

Il se vante de posséder le système Auto Focus Hybride à détection de phase qui lui permet d’être rapide, discret et réactif. Bien à vous de lui monter son 35mm F2 ou son complément optique 28mm pour le transporter où bon vous semble.

Il permettra de réaliser des vidéos Full HD en 60 images par seconde et d’y adjoindre le son grâce à son entrée micro externe. Flanqué d’un écran 2,8 pouces, 460 000pts, il fournira une  vitesse d’obturation de 1/4000s à 30s et jusqu’à 6 vues par seconde en mode rafale.

Enfin, le tout n’est pas de connaître son intérieur car l’extérieur est aussi sympathique, ce qui n’est pas le cas de son prix… Pour la mallette collector et tous les accessoires, le joujou vous délestera de 1299 €.

no images were found

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai déjà le fuji X 100 première génération. Le X100 S est peut-être un peu cher mais bon : Si vous cherchez un appareil photo qui ait à la fois :
    – un viseur de Galilée, c’est à dire un viseur optique à cadre collimaté,
    – et un excellent équivalent 35mm à grande ouverture,
    vous n’avez que deux appareils numériques au monde qui ont ces deux caractéristiques. Et le deuxième est un tout petit peu plus cher (Leica M) !
    Le viseur de Galilée est selon moi le viseur qui sépare le moins le photographe de son sujet ce qui permet de réussir des portraits à peu près impossibles à réussir autrement. Comme tout viseur optique il n’a aucune parallaxe temporelle mais ne souffre pas du bruit, de l’encombrement et du grain du dépoli des réflexes. Et je suis toujours étonné de la discrétion du X100, et bien sûr de la qualité de ses photos, en particulier le rendu des tons chairs.
    Le X 100 S devrait rendre des photos meilleures encore (quoique je n’envisage pas sérieusement de faire des tirages au delà du A2 !) et avoir un autofocus plus rapide ce qui pourra être utile. Gros regret il ne sera toujours pas tropicalisé ce qui est vraiment dommage quand on souhaite l’emporter à la montage (ce que son encombrement permets), ou sur un bateau ou tout simplement sous une pluie banale. Allez Fuji, rajoutes-nous quelques joints d’étanchéité qu’on soient comblés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité