Des communications spatiales LASER

OPALSAugmenter les vitesses de transfert de données est un doux rêve auquel nous aspirons tous. Le vide sidéral pourrait sembler propice à des débits ahurissants mais il n'en est rien. Alors la NASA travaille sur un protocole de communication basée sur le LASER. Présentation de OPALS.

« Optical Payload for Lasercomm Science » (OPALS) utilise donc des LASERs pour transmettre des données à travers des faisceaux 100 fois plus fins que les ondes radio actuelles. Une grande phase de test débutera en Octobre. Une fois sur la Station Spatiale Internationale (ISS), OPALS enverra des vidéos à la station de Wrightwood, Californie, quelques 400 km plus bas.

Cette phase de test durera trois mois et les transmissions seront de deux minutes trente. Après avoir réussi à envoyer une image de Mona Lisa sur un satellite orbitant autour de la Lune, à presque 400 000 km, en utilisant une technique similaire, la NASA continue de poser les premières briques des communications interplanétaires.

[theverge]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Des projets similaires on deja etaient effectué en France par la société d’EADS Astrium. Il s’agit des projets LOLA ( Liaisons Optiques Laser Athmospherique) qui a permis une liaisons avion-satellite-terre et le projet Silex qui effectua une liasons entre deux sattelite. Les americains on cette fois la du retard sur les Français :)

  2. Tiens! j’ai cru que c’étais cette technologie qui étais utilisé pour la communication spatial et qu’elle est déjà dépassé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité