Megaupload fermé, les revenus du cinéma auraient repris

logo megaupload

logo megauploadUne étude américaine, indirectement financée par l’association américaine des majors du cinéma, montrerait que leurs revenus seraient repartis à la hausse suite à la fermeture de Megaupload. Une étude légèrement partisane, mais intéressante.

Les études sur l’impact de la fermeture de Megaupload sur l’économie des industries culturelles (cinéma et musique en particulier) se contredisent toutes, au moins partiellement. Face à celles qui expliquent que le téléchargement « illégal » favorise le bouche-à-oreille des productions confidentielles et que les « pirates » vont en moyenne plus au cinéma que les autres Internautes, cette nouvelle étude tente d’expliquer le contraire.

Réalisé par l’université américaine Carnegie Mellon et financé par la MPAA (l’association des majors américaines du cinéma), ce document s’est concentré sur les quatre mois qui ont suivi la fermeture en janvier 2012 du service d’hébergement de Kim Dotcom. Les auteurs ont étudié de septembre 2011 à mai 2012, dans 12 pays différents (États-Unis, Mexique, Australie, Nouvelle-Zélande, Canada et quelques pays d’Europe, dont la France), les comptes de deux majors (qu’ils ne citent pas), notamment leurs revenus en provenance de la location et la vente en ligne de films. Selon eux, les ventes et locations digitales étaient entre 6 % et 10 % meilleures qu’elles n’auraient dû l’être. Les majors auraient enregistré chaque semaine entre 10 500 et 13 300 ventes et entre 13 700 et 24 000 locations supplémentaires. Elle compare d’ailleurs ces chiffres à ceux observés par la France lors de la mise en place d’Hadopi. L’étude dans son ensemble est disponible via ce lien.

Les auteurs expliquent toutefois qu’il ne faut pas imputer cette hausse uniquement à la fermeture de Megaupload, car il y a d’autres facteurs en jeu, comme la hausse du marché digital, les changements de mode de consommation, ou encore la saisonnalité des ventes de biens culturels, qui remontent doucement après la chute traditionnelle de janvier, conséquence des fêtes de fin d’année. Les auteurs indiquent aussi que l’étude ne couvre pas la vente (en ligne ou en magasin) de biens physiques. Or, il est avéré qu’une partie de la baisse des ventes de supports physiques est transférée sur les canaux dématérialisés. Pas très évident donc de statuer sur ces zones d’ombres. L’étude l’atteste, en pointant elle-même ces limitations. Elle conclut en avouant que la fermeture de Megaupload ne suffit pas à arrêter le téléchargement illégal de contenus. Mais elle soutient que si l’offre illégale est moins facile à obtenir, les consommateurs reviendront vers les canaux légaux.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Source : [Wall Street Journal et site officiel]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tant mieux , si ça les conforte dans leurs inepties , il ne faut jamais contrarier un fou après tout .
    Non mais bon on expliquera à la MPAA que c’est embêtant pour des professeurs et des élèves de dire franchement que la fermeture de megaupload n’a jamais eu d’ effet , car si le corps éducatif avaient avoué ça , les majors auraient fait pression sur les universités pour mettre en application des lois plus strictes .
    Désolé la MPAA mais ce n’est pas en soudoyant que l’on obtient ce que l’on veut .

  2. Oui, et puis le prix du cheval a augmenté aussi suite à l’ouverture de Mega.co :-)

    Et puis tiens, les ventes de voitures sont en berne depuis l’affaire wikileaks!

  3. Que vient foutre la province ici ? Sous prétexte que c’est rempli de fainéants qui paient leur loyer moins cher, les places de ciné devraient aussi l’être ?

    1. Fainéants. Lol le cliché du parisien connard et hautain. Pas trop la rage de passer ton temps dans une cage pour aller au taf ? 😀 On est bien en province 😉

    2. Ooh quel joli troll…

      Allez retourne dans ton 9 mètres carrés à 100 euros, Monsieur je fais tourner l’économie française…

  4. Il faut bien qu’ils fassent comme si leur action était un minimum justifiée. Enfin, je me suis dument exprimé maintes et maintes fois sur le sujet.

  5. Perso depuis la fermeture de méga je DL pu de films. Mais je vais autant au ciné et achète autant de DVD qu’avant ça. Par contre si cette fermeture a été bonne pour l’industrie pourquoi les prix augmentent encore ? Faudrait un jour arrêter de nous prendre pour des vaches a lait.

  6. LÉGÈREMENT partisane ? Le fait qu’elle ai été financée par les majors du cinéma la rend immédiatement non valable ! C’est eux qui dirigent l’étude (croyez moi celui qui finance fait dire ce qu’il veut à l’institut qui la gère) c’est juste subjectif. Honte à l’industrie du cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité