Project Zero, un avion électrique auto-alimenté

Project Zero

Project ZeroL'énergie est toujours le point noir. Appareil mobile ou véhicule, tous ont grand besoin d'énergie pour fonctionner. Les avions ne dérogent pas à la règle. Si le présent est à l'usage intensif de carburant, le futur, lui, pourrait faire la part belle à l'électrique. Project Zero est un giravion capable de se recharger de lui-même.

Développé et conçu au sein du centre de recherche et développement de la société AugustaWestland en seulement six mois, Project Zero est 100% électrique, même si des versions essence, diesel et hybrides sont envisagées, à décollage vertical (idéal pour un fonctionnement électrique) et aux ailes partiellement détachables.

Mais le principal intérêt de cet appareil reste sans aucun doute sa capacité d' »auto-alimentation ». Ses rotors basculants peuvent, en fonctionnant comme des turbines, recharger les propres batteries de l’avion. Véritable vision du futur, peu d’informations ont été rendues publiques. Performances comme éventuelle date de mise en service sont inconnues.

[technologicvehicles]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’avais fait un truc comme ça…
    J’avais un vélo électrique, mais j’avais posé une dynamo sur la roue reliée à la batterie.
    En roulant, la dynamo tournait et rechargeait les batteries…
    Pas con hein ?

    1. T’atterris, tu reprends un peu de l’énergie dépensée à monter. Comme la Prius de Toyota, tu freines, tu récupère de l’énergie. Personne n’a dit que tu reprends toute l’énergie dépensée juste avant.

      1. Je cite « …Ses rotors basculants peuvent, en fonctionnant comme des turbines, recharger les propres batteries de l’avion… » après il y a « peu d’informations ont été rendues publiques »
        … Alors il reste plus qu’à imaginer ce qui manque, chacun à sa façon.
        Ou encore mieux, aller à la source, comme « Jacques Ghémard » le fait un peu plus loin dans les commentaires, où il démontre que la conception du constructeur AgustaWestland est plus simple que ce que j’ai imaginé à la lecture de l’article de Gizmodo !

  2. +1
    c est vraiment n importe quoi
    pourquoi pendant que l on y est, ne pas mettre une éolienne sur l avion qui grâce au vent relatif recharge les batteries qui alimentent le moteur des hélices?
    en plus on met une super grande éolienne comme ca on revend l électricité quand on se pose a ADP!
    bon peut etre que c est uniquement en phase d approche plutôt que sortir les aérofreins, on utilise les hélices mais dans ce cas c est très mal expliqué. (un peu comme les voitures électriques qui rechargent les batteries au freinage)

  3. Saviez-vous que l’avion ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les avions électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un avion électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc d’avions à recharger…).

    1. Toujours le même copié collé! t’en a pas marre? Gros effort cette fois ci, tu as pris la peine de changer voiture par avion… Bravo!

      1. En même temps ce qu’il dit est vrai, pourquoi changer?
        Si on me posait la question « combien font deux plus deux » je crois que je répondrais « quatre », et ce aussi longtemps que cela est vrai (on en a encore pour un bon bout de temps 😉 ).

        De plus, comme cité précédemment, le premier principe de la thermodynamique interdit le fait de récupérer plus d’énergie par la rotation des hélices qu’il en a été dépensé pour les mettre en rotation.

        Les seuls avantages de l’électrique sont qu’il n’y a pas de pollution locale (mais pour un avion on s’en fout un peu non?), moins de bruit (j’avoue que le silence qui règne dans un planeur a quelque chose de magique) et surtout que le vecteur électricité peut être récupérer avec n’importe quelle source d’énergie (mais il y a naturellement une perte à la conversion, comme le précise « GROS »).

        En tout cas je peux concevoir l’intérêt d’un système hybride (que je soutiens sur les voitures par ailleurs: devoir freiner et sentir tout (ou presque, je suis conscient qu’il y a des frottements de l’air contre lesquels on ne peut rien) mon carburant consommé se transformer en chaleur dans mes freins me rend malade…

        Donc pourquoi pas un système d’aérofreins (je ne sais pas si on parle d’aérofreins dans le cas d’un décollage/attérissage vertical) rechargeurs d’électricité, et des décollages thermique+électrique (qui pourraient par ailleurs permettre d’avoir un moteur plus compact car le moment où il est le plus sollicité est au décollage).

        Mais un avion 100% électrique reste, à l’heure actuelle où le pétrole est encore en quantité suffisante et (très) bon marché, en effet une aberration.

  4. Je lis sur le site du constructeur « The demonstrator’s rotors when on the ground can be tilted forward and the aircraft pointed into wind to allow the rotors to windmill and recharge the aircraft’s electrical storage device. »

    Donc bien évidemment, c’est en stationnement au sol que cet engin peut devenir une éolienne et recharger ses batteries pour le prochain vol.

    Et bien évidemment aussi, le développement d’engins électriques devrait s’accompagner du développement de modes de production renouvelables d’énergie électrique. Mais au moins on peut placer la pollution ou l’on veut et la traiter plus efficacement que si elle est répartie chez des particuliers principalement urbains.

  5. @GROS : où as-tu lu que ce proto fonctionnait au nucléaire ?
    Dans l’article il est dit, je cite : « Project Zero est un giravion capable de se recharger de lui-même. »
    Moi je comprends qu’il n’a besoin de personne, pas de fossile vivants ou pas ou de méchants atomes..
    .

  6. Une société française à déjà développé ça depuis 4ans. Petit ULM solaire. C’est à Savoie technolac mais je ne me souviens plus du nom

  7.  » Ses rotors basculants peuvent, en fonctionnant comme des turbines, recharger les propres batteries de l’avion.  »
    Vision du futur ? Mais a quoi peuvent donc servir les alternateurs et autres generatrices sur que l’on a dans nos vieux avion avion militaires ???

  8. Bon @GROS:

    tu es vraiment C*O*N !!!!

    Il serait temps de te sortir les doigts du c*u*l et d’arrêter d’être aussi peu ouvert aux nouvelles technologies énergétiques.

    Où vois-tu une pollution sachant qu’énergétiquement parlant il est autonome ??? WTF ?? O_o

    Bref tu es un pécore, juste bon à utiliser à outrance le Ctrl + C et Ctrl + V sans pour autant comprendre ce que tu copie et encore moins là où tu copie tes bouses infâmes…

    Mon pauvre, cela ne pas être facile de vivre tout les jours chez toi (éclairer à la bougie, mais c’est ABERRANT de s’éclairer à la bougie cela consomme trop d’O2 ….)

    @+ le GROS C*O*N

  9. « Donc bien évidemment, c’est en stationnement au sol que cet engin peut devenir une éolienne et recharger ses batteries pour le prochain vol. »
    Il ne rechargera pas suffisamment ses batteries « pour le prochain vol » :
    1. parce que la puissance fournie par les rotors fonctionnant en éoliennes n’a rien à voir avec la puissance consommée en vol (surtout en vol « hélico »), on a un écart de l’ordre de 80 à 100.
    2. parce qu’il faudrait qu’il reste au moins 3 ou 4 jours (et sans doute le double) face au vent pour recharger les 4 à 500 kg de batteries lithium nécessaires pour voler seulement une 1/2 heure (avec une réserve d’une 1/2 heure). Ces batteries ne sont pas à bord à cause du poids : c’est une génératrice qui fournit le courant, il y a seulement à bord une batterie tampon de faible capacité.
    Même si le courant est fourni par une véritable éolienne, il reste le problème de la masse des batteries.

  10. Auto-alimenté… bien… parce que les avions électriques pas auto-alimentés ça coûtait super cher en rallonges tout de même !!!

  11. 184 faite pour un match controversé dès le départ comme arbitre Elmer Bonil maillot de foot real madrid de. obtenir la meilleure achat maillot de foot ancien de marquer du premier semestre qui avait DC. Gomez a attaché pour Santos Laguna quand il a pris une balle courte de Marc Crosas et a déjoué le gardien Michael Sounders Gspurning au coin arrière droit. Heureusement pour les match preparation portugal euro 2012 de football Seattle! puis a converti un penalty à deux minutes dans la seconde moitié et les Sounders de Seattle a battu Chivas USA 4-1 mercredi soir en Coupe de lUS Open demi-finale, Nous serons très attention quand nous entrons sur le terrain à Kansas City que nous avons une chance à quelque chose que personne na fait. Chris Pontius tra?né un droit plan large après un give-and-go avec Maicon Santos, Je veux jouer les trois matchs et voir comment il est maillot equipe de france euro 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité