NEOSSat, le premier télescope dédié à la surveillance des astéroïdes

NEOSSat

NEOSSatMenaçant régulièrement notre Planète Bleue, les experts du monde entier réfléchissent aux divers moyens de protection contre ces dangereux astéroïdes. La protection passe souvent par la détection, c'est dans cette optique que le Canada a conçu NEOSSat, le premier satellite dédié à la surveillance des astéroïdes.

« Near-Earth Object Surveillance Satellite », NEOSSat, est un petit satellite de 0.9 x 0.65 x 0.35 mètres contrôlé par l’Agence Spatiale Canadienne. En orbite à 800 km de la surface, il peut prendre des centaines de photos par jour, sans discontinuer, des astéroïdes s’approchant d’un peu trop près et les transférer à l’Université de Calgary.

Embarquant un télescope Maksutov, NEOSSat est alimenté par des panneaux solaires et grâce à ses nombreux stabilisateurs, il est capable de rester fixe pendant 100 secondes. Construit sans aucune pièce mobile, il est aussi très solide. Son lancement a donc été effectué avec succès par un PSLV-C20 de l’Organisation de Recherche Spatiale Indienne.

[slashgear]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. De toutes manières nous risquons de nous en prendre un un jour ou l’autre en pleine poire!
    Ces jours ci trois astéroïdes sont passés très proches de la terre, dont un à seulement 29000 kilomètres…
    L’un mesurait 140 mètres, aucun des 3 n’a été détecté.

    1. Moui … et s’ils n’ont pas été détectés, comment tu peux savoir qu’ils sont passés ?

      Apophis qui est passé à moins de 27.000km de la Terre le 15 février dernier est parfaitement connu des astronomes et était observé depuis pas mal de temps.
      En fait il existe une échelle de risque (échelle de Turin je crois) concernant les astéroïdes et tant que le risque de collision reste « faible », aucune déclaration officielle n’est faite, ou alors pour pousser le financement de projets de recherche quand la NASA a besoin de sous.
      Mais effectivement, il existe environ 10 000 objets de plus d’1km de diamètre en mesure de nous inquiéter (disparition de 75% des espèces vivantes en cas de collision), même si les études montrent qu’aucun n’est susceptible de venir nous dire bonjour dans un futur proche. Le problème reste les objets de taille inférieure à 100m qui sont difficilement détectable et peuvent avoir des conséquences majeures en cas de collision.

      1. Comment je le sais?
        Puissante question.
        Parce que les astéroïdes ont été détectés juste après leur passage!
        Une autre question?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité