Insulter quelqu’un sur Twitter, se faire condamner au tribunal

Twitter

TwitterEt surtout si ce quelqu'un se nomme Jean-François Copé. Le président de l'UMP a en effet réussi à faire condamner un internaute qui l'avait insulté sur le réseau social.

Jean-François Copé a gagné (et cette fois, c’est sûr). Il a en effet réussi à faire condamner un internaute qui l’avait insulté sur Twitter à 150€ d’amende avec sursis, mais également à un euro de dommages et intérêts.

Rendu par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris aujourd’hui même, ce jugement a toutefois fait abstraction de la demande initiale de l’avocat du président de l’UMP, qui réclamait 466 tweets d’excuses (et accessoirement, les remboursement des frais de justice, bien qu’il soit plus question ici d’une question d’honneur lavé que d’argent).

Baptiste Fluzin, le blogueur condamné, avait réalisé un montage insultant envers Jean-François Copé lors du premier tour de la présidentielle, l’an passé. Comme quoi, inutile de réagir dans le feu de l’action sur les réseaux sociaux. Sous peine de vous en mordre les doigts.

[europe1]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il y a un moment dans ce pays où il va falloir que les gens comprennent que la liberté d’expression est une imposture et que, tout comme dans les pays totalitaires, si l’on souhaite dire des choses qui ne vont pas dans le sens établi par les ayatollahs de la pensée unique et de leur politiquement correct, il vaut mieux passer pas des outils d’anonymisation pour rendre plus difficiles les divagations procédurières de certains et certaines qui voudraient tout censurer et tout interdire.

    On me dit dans l’oreillette que la France vient ENCORE d’être condamnée par la CJUE pour atteinte à la liberté d’expression.

    1. On peut critiquer sans insulter.
      On pouvait détester la politique de Nicolas Sarkozy sans le traiter de « nain », l’insulte de bas étage ne fait rien avancer.
      Là, le monsieur Baptiste Fluzin avait traité Jean François Copé de « Fils de P… » et Nathalie Koscuisco-Morizet de « Grosse Sal… ». C’est nul, ce n’est même pas une tentative d’humour ou de dérision, et ça ne fait rien avancer, en France comme ailleurs.
      Baptiste Fluzin explique très bien les circonstances là : http://scriptogr.am/baptiste/post/jai-injurie-nkm-et-cope et le jugement est là : http://fr.scribd.com/doc/91867225/Lolilol-NKM-JFC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité