Le genre de photos que nous ne prenions jamais avant l’arrivée du numérique

Photos

PhotosFut un temps où prendre une photo n'était pas un réflexe inné pour la plupart d'entre nous. Où les poses étaient comptées, et où les pellicules étaient chères. Un temps où les photos tirées à la fin de l'année n'étaient finalement pas si nombreuses. Mais ça, c'était avant l'avènement du numérique.

Et désormais, quiconque disposant d’un smartphone ou d’un APN ne se gêne plus pour prendre à peu près tout et n’importe quoi en photo. En somme : tout ce qui lui tombe sous l’objectif, ou presque.

D’ailleurs, le site 20px s’est amusé à lister les clichés que nous prenons désormais de manière quasi-mécanique : l’autoportrait, nos nouvelles acquisitions (un nouveau smartphone, un nouveau jeu vidéo, etc.), des notes à prendre aussi (tiens, je prends ça en photo, pour me souvenir de quelque chose de précis), des places de concert (regarde la soirée que je vais passer pendant que tu va regarder Top Chef), le contenu de son assiette aussi, et bien sûr, son animal de compagnie.

Partager sa vie en photos sur la toile, c’est TELLEMENT passionnant. Pour son égo. Pour les autres par contre ?

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pour certaines photos je suis d’accord, les panneaux, la nourriture, les plaques d’immatriculation, nos achats, nos pieds, les billets de concert.
    mais en argentique je prenais deja le ciel vu d’un avion, les animaux, tout ce qui est architecture, me prendre moi meme en photo (sans en faire 50, c’est sur). Et se prendre a plusieurs, il y a le photomaton a l’epoque et encore aujourd’hui pour cela. Donc a moitié vrai

  2. A part en avion ou les rafales de photos, on n’a pas du tout la meme utilisation de la photo. Ca vient peut etre du fait que mon tel ne fait pas appareil photo.
    Depuis l’achat d’un micro-4/3, je fais des rafales quasi systematiquement, il est plutot rapide pour ca et ya toujours une photo mieux que les autres. Très pratique

  3. Oui, c’est pas faux. Mais j’ai gardé les bonnes habitudes de l’époque de l’argentique et, je prends des photos que je juge utile ou belle et j’évite d’en faire des tonnes., même si c’est pour partager sur le net. En fait maintenant je fais de 2 sortes de photos : Pour moi et, pour pour les autres.

    1. Exact. Et on peut étendre ça à beaucoup de choses. La musique, le travail…
      Il y a ceux qui en produisent et il y a ceux qui en « font ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité