Kidtrack : un léger goût pour la paranoïa ?

Kidtrack

KidtrackKidtrack est un système d’information complet qui garantit une certaine traçabilité des enfants sur le chemin de l’école. Grâce à un scanner installé dans les bus scolaire, chaque enfant est identifié au moment d’entrer et de sortir du bus. L’information est relayée dans le Cloud, à la disposition des parents.

Voici un système qui ne nécessite pas d’installer ni puce RFID ou ni capteur GPS dans les vêtements des enfants. Système de tracking plus que de surveillance pure, Kidtrack offre aux parents américains une certaine tranquillité d’esprit à laisser leurs bambins prendre seuls le bus de ramassage scolaire, matin et soir.

Le système se compose d’un scanner à infrarouge qui lit la disposition des veines dans la paume de la main, un tracé aussi unique que les empreintes. Chaque enfant doit évidemment avoir été enregistré dans le système au préalable. Si le tracé correspond à un profil utilisateur, le scanner affiche la couleur verte, autorisant l’enfant à monter dans le bus. Le scanner est associé à une base de données sur Internet avec laquelle le bus échange des informations (tracés, identités des enfants à bord, heure et lieu de dépose et de ramassage de chaque passager, etc.). Toutes les données sont collectées et transmises aux parents qui se connectent sur le portail dédié. Ainsi ils savent si l’enfant a pris le bus et s’il est arrivé à l’école, ou, le cas échéant, où il a quitté le transport scolaire.

Signalons deux limites au système. D’abord, la connexion Internet n’est pas assurée partout. En cas de dysfonctionnement, le système en local garde les informations jusqu’à ce que la transmission puisse être établie. Il y a donc une petite latence possible. Ensuite, la surveillance se limite au trajet du bus. En cas de problème, les informations de Kidtrack ne sont susceptibles de service que de point de départ. Mais c’est déjà ça.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Source : [Gizmag.com  et site officiel]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Légère paranoïa, comme vous y allez!
    C’est quoi, la prochaine étape. On greffe, façon pacemaker, un GPS dans les mômes?
    Ou un ordinateur pour les télécommander?

    1. On fait passer beaucoup de trucs sous prétexte de sécurité. On surveille tout, tout le monde, tout le temps, on empêche, on censure, on interdit, on mets en taule, parce que, éventuellement, peut-être, un jour, on a un risque minime que quelquechose pourrait arriver.
      Si tu ne veux faire courir aucun risque à tes enfants, enfermes-les dans une pièce blindée, sans meuble, avec sol rembourré et impossible à déchirer, en les nourrissant avec des gélules totalement stériles.

      Sinon tu peux regarder ce qui se fait à l’étranger pour des raison de « sécurité ». Au USA, avec Guantanamo, où on enferme des gens « qui pourrait » être dangereux, sans aucune preuve. En Chine, où on censure tout les médias et où on emprisonne par soucis de « sécurité ». Et dans toutes les dictatures, où le net est contrôle, voir coupé quand il devient gênant, par « sécurité »

  2. « Ceux qui sont prêts à abandonner une liberté fondamentale pour obtenir temporairement un peu de sécurité, ne méritent ni la liberté ni la sécurité. »
    Benjamin Franklin

  3. Je pense en vue des commentaires que peu ont déjà des enfants.
    Vous réagirez différemment plupart, lorsque vos enfants passeront avant vos idéaux et principes personnel;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité