MR Fingerprinting permettra des scans IRM plus rapides

mri-fingerprinting

Une équipe de chercheurs de la Case Western Reserve University et de la University Hospitals ont essayé une nouvelle méthode d'acquisition d'IRM, qui peut permettre des scans IRM plus rapides. Effectuer des scans est un processus très long. Les images sont produites selon les différentes caractéristiques des tissus, après qu'un certain nombre de paramètres soit réglés de façon précise pour générer une impulsion de radiofréquence qui fait tourner les protons, lesquels génèrent des échos qui sont alors capturés pour que le signal soit traduit en images. Les séquences de calculs spécifiques sont nécessaires, et elles durent habituellement plusieurs minutes. Les chercheurs ont utilisé une séquence chaotique des impulsions semi-aléatoires, et il en est résulté un signal qui a plus d'informations qu'un signal de résonance magnétique conventionnelle, ce qui signifie qu'il capture plusieurs scans à la fois. Ces combinaisons de signaux donne une 'empreinte digitale' unique qui dépend du type de tissu représenté.

Leur démonstration montre des différenciations entre le gris et le blanc, ainsi que du fluide céphalo-rachidien. Théoriquement, beaucoup plus de tissus peuvent également être représentés. Le meilleur sur cette technique, c'est qu'il n'a pas besoin d'un nouveau hardware. En théorie, elle peut s'appliquer aux scanners IRM actuels via une simple mise à jour de logiciel.

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité