La console OUYA sera blindée d’émulateurs de vieilles consoles

OUYA

OUYADéjà évoquée à plusieurs reprises sur Gizmodo, la OUYA fait partie de ces consoles indépendantes, nées en partie grâce à Kickstarter, qui veulent apporter un peu de sang frais à l'industrie. Grâce à l'émulation ?

La OUYA est une console de salon basée sous l’OS Android, née sur Kickstarter. Julie Uhrman, la personne derrière l’OUYA, a affirmé que plusieurs jeux étaient d’ores et déjà prévus : une production exclusive de la créatrice de Portal, Kim Swift, un jeu de réflexion chez Minority Media, un FPS de Trpwire Interactive appelé The Ball, ainsi que Chronoblade, un Action-RPG de nWay.

Et à mise à part ça ? Et bien, il semble qu’il faille tabler sur l’émulation. Ainsi, on sait qu’EMUya, un émulateur NES, mais aussi SuperGNES, un émulateur SNES et Mupen64Plus, un émulateur Nintendo 64, allaient tous arriver sur cette console !

La console OUYA sera disponible de manière plus globale dans le courant du mois de juin.

[techcrunch]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. De un c’est « audiences » :)
      Et de 2, l’émulation n’est pas interdit et ne le sera jamais. Ce qui est interdit c’est de jouer à la ROm sans avoir l’original. Si ils fournissent les jeux, alors là y’aura problème, mais ca m’etonnerait qu’il le fasse :) Et puis entre nous, ca fera quand même de la pub pour les vieilles consoles, et donc par conséquent leur fabriquants.

  1. uya, vous n’avez peut-être jamais entendu ce nom et pourtant cette futur petite console Open Source sous Android estimée à 99$, pourrait bien venir jouer les troubles fête entre la Wii U la Xbox 720 et la PS4 .

    En effet il semblerait que Ouya ai passé un accord avec plusieurs entreprises spécialisées dans la dématérialisation, à savoir OnLive, ou encore XBMC :

    Pour rappel OnLive est un système de jeu à la demande sur le nuage, les jeux sont ainsi sauvegardés, synchronisés et calculés à distance sur des serveurs, nécessitant donc une bonne connexion internet pour jouer.

    Enfin, XBMC est un navigateur cloud accessible sur Android, Linux, BSD, Mac OS X, iOS et Microsoft Windows.

  2. Arf, le titre racoleur : « la console sera blindée d’emulateurs » ; au final, le prétendu rédacteur du pseudo article en cite… 3 !

    Quant aux décérébrés qui pensent encore, près de 20 ans après la sortie de MAME (17 en fait), que l’émulation est illégale, je les invite à se renseigner un minimum avant de dire des conneries…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité