Lyonheart K : la petite sœur de la Jaguar Type-E se dévoile !

Lyonheart K

Lyonheart KLes ventes de voitures de luxe semblent bien se porter, comme en témoignent par exemple le bolide "LaFerrari" et ses quelques 700 intéressés.

Majoritairement rachetées aujourd’hui, les marques de luxe anglaises ne se comptent plus : Bentley, Aston Martin, Rolls Royce, Land Rover, Jaguar… toutes ont su se forger une image de prestige forte et font clairement partie des plus grandes références dans le domaine des constructeurs de « supercars ». Lyonheart, un outsider émérite qui jouit d’une très bonne réputation, avait annoncé son projet de faire revivre une légende de l’automobile, la Jaguar Type-E commercialisée en 1961. Intitulée « K », tout simplement, cette reconstitution est l’objet d’un projet particulièrement ambitieux, qui non seulement nécessite évidemment de déployer de très gros moyens humains et financiers, mais aussi qui, de la conception à la commercialisation, demande d’y investir un temps considérable.

Dernièrement, le constructeur a refait surface en donnant davantage d’informations sur sa « K ». Déclinée en deux versions, un Coupé et un cabriolet, la voiture est dotée d’un moteur V8 5.0 Supercharged développant 550ch et 680 Nm de couple. Capable de faire le 0 à 100km/h en 3,9 secondes et d’atteindre les 300km/h en vitesse de pointe, ces performances en disent long sur la puissance du bolide. Au niveau du design, le véhicule revêt un intérieur en cuir tandis que sa carrosserie est somme toute très proche de l’originale, conçue en fibre de carbone. Le châssis, lui, est fabriqué en aluminium.

Déjà en pré-commande, il faudra patienter quelques mois avant de pouvoir s’offrir ce petit bijou. Les constructions, qui se dérouleront dans les ateliers de la firme, à Coventry, débuteront en effet à partir du mois de décembre 2013 et ce jusqu’à l’été 2015, pour un délai de livraison estimé entre 18 et 24 mois. Il va sans dire que votre tirelire a plutôt intérêt à être bien remplie, le Coupé étant proposé à 360 000€ et le modèle cabriolet à 375 000€. Rassurez-vous toutefois : si la TVA et les taxes locales sont à votre charge, les frais de port vous sont naturellement offerts si vous vivez en Europe. Joie et bénédiction. Et gare aux retardataires ! Les ventes sont limitées à 250 exemplaires seulement…

[gizmag]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité