Mega fait un premier pas dans la mobilité

IMG_1102

Mega sous iOS, navigateur ChromeChose promise, chose due. Le site de stockage du sulfureux Kim Dotcom est compatible avec la majorité des navigateurs Web sur smartphone et tablette. Encore faut-il que ces browsers soient compatibles HTML 5. Une première étape avant l’arrivée d’applications natives.

Comme à son habitude, c’est sur son compte Twitter, puis sur le Blog de Mega.co.nz, que Kim Dotcom a annoncé l’arrivée de l’interface mobile de son service de stockage en ligne. Un message expéditif suivi d’une invitation pour ses followers à poster sur le réseau social les screenshots et les détails techniques pour savoir si le service fonctionne bien sur le maximum de smartphones et de navigateurs Web possibles. Construite en HTML 5, disponibles en plusieurs langues (dont le français évidemment), l’interface est claire et assez simple d’utilisation. Depuis votre smartphone, vous avez la possibilité de télécharger ou d’uploder vos fichiers, de créer des dossiers et de partager vos contenus. Vous avez également accès aux paramétrages de votre compte, aux outils de communication de Mega.

Dans sa publication sur le blog de son site, Kim Dotcom confie que cette interface a été créée pour rendre l’accès à son service plus facile aux nombreux utilisateurs qui se connectent depuis un smartphone et une tablette. Et qu’il s’agit là que d’une première étape. Des applications dédiées sont en cours de développement. Et elles apporteront une interface encore plus intuitive.

N’oubliez pas, vous pouvez suivre Gizmodo.fr sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Google+ !

Source : [Mega.co.nz]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mega, le trublion du marché du stockage en ligne, lancé par le sulfureux Kim Dotcom, ancien patron du célèbre site Megaupload, se met au mobile.
    En 2013, difficile de faire « Web » sans faire mobile. Les services de « cloud » – qui permettent de stocker des documents en ligne – l’ont compris. Dropbox, Google Drive, Microsoft SkyDrive : tous les « grands » du marché ont déjà leurs applis iPhone/ Android. Cela permet à leurs utilisateurs d’envoyer des fichiers et photos en ligne (upload) et de les télécharger (download) en quelques gestes sur leur smartphone ou tablette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité