A quoi ressemble un scénar de porno de science-fiction ?

Sexe

SexeAttention, vaste question existentielle en perspective... A quoi donc peut ressembler un film porno de science-fiction ? Comme on se doute que vous ne regardez pas de films de cet acabit, nous nous sacrifions pour vous fournir une description...

Petits innocents que vous êtes, on se doute que vous n’avez cliqué que par curiosité. Sans aucun doute pour ne pas mourir con bête, c’est presque de la conscience professionnelle, nous vous en félicitons.

Nous ne vous fournirons pas de lien vers le film ‘Surviving Humanity’, mais nous pouvons affirmer qu’il s’agit d’un porno de science-fiction ! Vous pouvez remercier les gars de Topless Robot (#notajoke) qui se sont rendus dans la Porn Valley pour voir à quoi pouvait bien ressembler ce genre ‘d’oeuvre’.

Le film sera d’abord publié en tant que Rated R (pas de sexe), puis accomplira son destin en tant que DVD porno quelques semaines après. Voici le ‘synopsis’ :

‘Vous avez une héroïne pour chaque zone de temps. Par exemple, il y a l’homme préhistorique, puis les années 1950, le monde d’aujourd’hui, puis un futur sombre où le sexe n’est pas autorisé entre les humains. Les humains sont clonés à l’état d’adulte et sont détruits lorsque leur utilité économique est effective.

 Nous avons un message global, chaque jour nous perdons un peu de notre humanité,  et si nous continuons dans cette voie, nous pourrions nous retrouver dans ce monde sombre qui est géré par les entreprises.’

Qui a dit que le porno n’était pas profond (sans mauvais jeu de mots) ? Pour le reste, mise à part un fond vert, le film ne déroge pas aux règles de la pornographie. Heureusement qu’il a vocation à ‘sauver l’humanité’.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Ma parole, y’a un séminaire de rédacteurs en chef sur Gizmodo ?

      Bon sinon c’est un peu pompé sur Cloud Atlas leur histoire (comment ça, y’a pas d’œuvre originale dans le porno ?)

  1. Si quelqu’un vous demande l’intérêt du porno, le voilà: Des scénario à pleurer de rire, des situations encore plus incroyable que dans les pires films comiques.

  2. Dans les années 90 j’ai maté un film qui s’appelait « Starbabe » et c’est drolement de la science friction! Ca me manque d’ailleurs… c’etait mieux avant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité