La voiture électrique Néoma en France est produite en France

Lumeneo Néoma

Encore relativement peu connu, le constructeur français Lumeneo vient de lancer la production de son nouveau véhicule électrique, la Néoma.

C’est tellement rare qu’il nous fallait absolument le signaler : Lumeneo produit son nouveau véhicule électrique, la Néoma, directement dans une usine située à Nompatelize, dans le département 88.

Ce véhicule, produit à 5 unités par jour, offre 4 places, un moteur électrique de 34 kW, une batterie lithium de 14.2 kWh, et est en mesure d’atteindre une vitesse de pointe de 110 km/h. Par contre, il faut bien noter qu’il s’agit d’un véhicule compact (à peine 2.7 m de long).

Intéressé ? La Néoma, directement vendue par son constructeur, est proposée pour 14 700€ une fois le bonus déduit, et sans les batteries, qu’il vous faudra louer pour 145€/mois. Une concurrente à la Twizy, donc ?

[avem]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je ne sais vraiment pas comment ils veulent faire acheter ça au citoyen lamdda qui en a pour largement moins en carburant pour un mois …. et pous ceux qui en ont pour plus, l’autonomie journaliere n’est pas à la hauteur …
    Je suis le premier a faire durer ma vieille clio le plus longtemps possible en disant : je changerais de voiture quand il y aura une alternative correct au pétrole … pas encore de suite … :(

  2. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

  3. @GROS : Soit, mais quid de la pollution urbaine ? Quel est coût pour la société de l’asthme (de tous les traitements qui vont avec), de tout autres maladies pulmonaires, voire des cancers dus aux particules diesel ? Il faut aussi prendre cela en compte dans le calcul.

  4. Etant donné que ma consommation de diesel me revient vers les 75 € par mois. Je ne suis pas pret de m’arreter de polluer.

    sachant qu’en plus le kilowatt/heure va pas mal augmenter dans les années qui viennent. Sans parler des taxes sur la consommation electrique que notre gouvernement a voté dans sa grande sagesse.

    Polluons, c’est pas pret de changer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité