La Nissan Leaf s’invite dans SimCity

Nissan Leaf SimCity

Nissan Leaf SimCityLa Nissan Leaf est sans doute l'un des véhicules propres que nous suivons le plus à l'heure actuelle. Mis en avant par son constructeur, elle vient de s'offrir une place de choix dans SimCity.

Il faut dire que la Leaf de Nissan est bien partie pour offrir une solution intéressante à ceux désirant sauter le pas et rouler « propre ». Son constructeur le sait, et cherche à offrir à son véhicule une exposition de premier choix. C’est sans doute pour cela qu’on le retrouve désormais dans le jeu SimCity.

Les joueurs du soft vont pouvoir télcharger un DLC gratuit leur permettant d’inclure la voiture et ses stations de chargement au sein de leurs villes, et la rendre un peu plus propre. Virtuellement, certes, mais c’est déjà un premier pas.

Par contre, de là à ce que certains grognent du fait de l’arrivée de publicité (bien qu’optionnelle) dans leur jeu du moment, il n’y a qu’un pas.

[venturebeat]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Personne pour pondre un pavé de 50 ligne en disant que la voiture électrique est une aberration écologique? Tin’ c’est plus s’ke c’était les lecteurs de Gizmodo…

  2. 1) Il n’y a pas de véhicule motorisé propre. Dire ça est une tromperie sur le vocabulaire employé.

    2) Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

  3. Mouais j’ai quand même du mal à croire que ce genre d’exposition puisse générer des ventes. C’est quand même un public vachement jeune et pas encore forcément concerné par l’achat d’une voiture qui joue à ce genre de jeu non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité