Ce nouveau stabilisateur pour caméra peut changer le cinéma

movi stabilisateur

movi stabilisateurVoici un nouvel équipement pour tourner des films qui pourrait bien réinventer le processus complexe de la stabilisation d’image. Il est actuellement en cours de test avec Vincent LaForet, qui nous donne un aperçu des possibilités de l’appareil.

Le produit s’appelle MōVI et il a été créé par Freefly, un fabricant de longue date de drone et de stabilisateurs complètement dingues. LaForet présente un court-métrage et une vidéo du making-of pour illustrer les capacités du MōVI. Il s’agit d’un système de blocage de cardan entièrement personnalisé et d’un gyroscope à 3 axes qui stabilise numériquement la caméra (dans cet exemple un Canon 1DC). L’ensemble a l’air très léger et portable, à des années lumières des bras métalliques géants, des vestes et des contrepoids que les cameramen doivent actuellement utiliser.

movi stabilisateur

Tous ceux qui ont déjà filmé savent qu’une des choses les plus exigeantes est d’arriver à avoir un film qui ne tremble pas. Un mouvement glissant de manière fluide est une preuve de réussite. Au niveau professionnel, la stabilisation est le centre de préoccupation de sociétés entières, comme Steadicam, qui fournit un équipement cher et monstrueux à Hollywood, aux télés et aux maisons de production indépendantes pour des centaines de millier d’euros. Certaines scènes sont même devenues célèbres grâce à ce type d’équipement. Comme cette scène culte des Affranchis :

Cette scène est réalisée grâce à un système de contrepoids, où les poids sont suspendus sous la caméra qui repose sur un blocage de cardan. Le MōVI se passe complètement du contrepoids, et permet au cameraman de se déplacer plus facilement. Pour plus de contrôle, les mouvements de la caméra peuvent être opérés à distance via un joystick.

Mais soyons réalistes, il s’agit d’un équipement de niveau professionnel qui coûte pour l’instant 15.000$, avec une option à 7500$ dans un futur proche. Ce qui est certain, c’est qu’un jour nous aurons des appareils moins coûteux qui permettront aux utilisateurs lambda de réaliser des scènes plus fluides. [LaForet Visuals]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Du brushless ? je doute … Déjà parcequ’un brushless n’a aucun couple au démarrage, donc s’en servir pour stabiliser est assez bête, mais en plus ils sont fait pour avoir des mouvements continus. Tu confonds peut être avec des servomoteurs, qui eux sont exactement fait pour ça ? Dans tous les cas c’est faux de penser que 200€ suffisent, puisque les servos de modélisme sont pilotés en 50hz (soit une commande toutes les 20ms), ce qui est beaucoup trop lent pour une stabilisation pareil…

    1. Ca ressemble effectivement à une nacelle brushless et ça coute effectivement pas grand chose, ~50€ de ctrl/imu/electronique divers, 30/40€ par moteur, le reste c’est de la quincaillerie. c’est issu de projet diy RC et comme d’hab, le premier à en faire une solution clef en main professionnel dans un domaine autre fixe le prix qu’il veut. Si c’est pas assez cher, ca fait pas pro, présenter une steadycam comme revolutionnaire, concurrent direct des produit mature avec un produit dans les tranches des 250/500€, c’est pas crédible. Ce n’est pas nouveau ce genre de pratique

  1. Ils ont tout simplement appliqué le principe des nacelles de prises de vues aériennes. On en installe même sur des quadricoptères « légers » (1-2 kg).

  2. salut a tous

    effectivement , ce type essaie de faire de l’argent sur un procédé découvert par le russe alexmos (son pseudo sur le net ) .

    je pense d’ailleurs qu’un brevet a été déposé par ce russe et cette petite tentative de faire de l’argent sur son compte risque de faire mal a la société freefly :)

    ce materiel coute effectivement environ 200 euros maxi si on ne compte pas la structure carbone .

    avec un peu d’imagination et quelques recherches sur le net (forums de modelisme qui ne parlent que de ça en ce moment par exemple ) on peut fabriquer trés facilement ce produit a un prix trés bas , même si on opte pour une structure carbone .

    voici un lien vers le site de l’auteur original de la decouverte :

    http://www.simplebgc.com/eng/about/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité