Que penser des prédictions des économistes sur l’impact des nouvelles technologies ?

Herman Kahn

Herman KahnNous vivons dans une époque de progrès technologiques spectaculaires. Une évolution qui progresse à un rythme que personne n'aurait pu prévoir. Herman Kahn, économiste, évoquait en 1967 ses prédictions quant à l'impact qu'auront ces progrès sur notre société. Il était un peu trop optimiste.

Dans son livre, « The Year 2000 » (« L’année 2000 »), Kahn pensait qu’au cours du dernier tiers du siècle, le niveau de vie allait doubler, malgré une forte réduction du temps de travail. Il imaginait qu’en 2000, une semaine de travail de 30 heures, avec 13 semaines de vacances par an, serait la norme. Il s’est alors inquiété des conséquences sociales qu’auraient les loisirs trop excessifs. Alors pourquoi Kahn – et ce n’était vraisemblablement pas le seul – était si optimiste? Principalement parce qu’il s’attendait à des progrès technologiques spectaculaires qui, pour la plupart, ne se sont pas concrétisés.

Sur une liste de 100 innovations que l’économiste jugeait plausibles, certaines se sont avérées vraies. Il a prédit, par exemple, que la plupart des gens auraient des ordinateurs à la maison et qu’ils seraient en mesure de les utiliser non seulement pour de la recherche en base de données, mais aussi pour communiquer. Il a également prédit les téléphones portables, les magnétoscopes ou encore les antennes paraboliques à domicile. Certaines autres innovations, en revanche, n’ont jamais abouti. La plupart des développements technologiques qu’il a prédit comme de nouvelles sources d’énergie, des techniques de construction radicalement moins chères et plus rapides, ainsi que des villes sous-marines, rien de tout cela ne s’est véritablement concrétisé.

Ainsi, comment expliquer que la technologie n’a pas autant évolué que ne l’avait prédit l’économiste ? Peut-on prendre comme exemple la puissance brute des ordinateurs ? Celle-ci a effectivement progressé à une vitesse stupéfiante, mais certains économistes se posent la question quant à son utilité véritable. Selon certains, le traitement de texte, pour prendre l’exemple le plus évident, ne s’est pas fondamentalement amélioré depuis la fin des années 80. Les puristes sont d’avis que WordPerfect 5.1 pour DOS, selon Paul Krugman, répond en fait mieux à leurs besoins que n’importe quel autre logiciel. Ah bon ? La vérité, selon lui, est que nous vivons dans une ère de déception technologique, et c’est pour cela que l’avenir n’est plus ce qu’il était.

[RedHerring]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. On ne peut pas dire que cet économiste avait tord au sujet de la construction : on construit effectivement plus vite et souvent mieux pour moins cher ; ce qu’il a négligé en revanche, ceux sont les différentes formes de spéculations économiques qui mettent un grand coup de frein à l’évolution … Si on construit plus vite pour moins cher, l’entrepreneur et le financier gagnent plus d’argent ; mais il faut maintenir ce niveau de bénéfice coûte que coûte donc les prix augmentent artificiellement entraînant une spéculation qui crée un bulle … quand la bulle éclate, c’est l’effet trou noir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité