Ken Segall, ancien responsable de l’image d’Apple, tacle les iPhone S

Ken Segall

Ken SegallKen Segall, l'homme qui a longuement travaillé avec Steve Jobs sur l'image d'Apple, s'est récemment exprimé sur les stratégies marketing de l'entreprise et notamment sur les modèles de son iPhone. Et ce n'est pas toujours très rose.

Reconnu comme étant l’une des personnes ayant contribué à la création du «i» des produits Apple, Ken Segall a aidé à superviser un certain nombre de campagnes publicitaires d’Apple, y compris celles au célèbre slogan « Think Different ». Dans un billet de blog publié la semaine dernière, il a évoqué les stratégies d’Apple et n’a pas hésité à dire ce qu’il pensait, à savoir que le constructeur était en train de se tirer une balle dans le pied.

« La presse a déjà surnommé le modèle de cette année « iPhone 5S ». La plupart des experts imaginent un récit dans lequel Apple ne produit qu’une mise à jour majeure tous les deux ans. Et entre les deux, on obtient le modèle « S ». […] Plus important encore, le fait d’ajouter un S sur le numéro de modèle existant renvoie un message assez faible. Cela signifierait que c’est notre produit de transition, accompagné de modestes améliorations. »

Selon lui, l’iPhone 5, en dépit de délivrer une foule d’améliorations à la fois logicielles et matérielles, est toujours critiqué et considéré comme étant une simple mise à niveau progressive. Ainsi, d’après lui, Apple ne devrait plus nommer ces modèles « 3S », « 4S » ou « 5S », mais plutôt créer une suite numérique logique, autrement dit appeler un nouveau modèle « iPhone » suivi d’un nouveau numéro. Il s’agirait alors, dans l’idéal, de laisser le consommateur décider de la mesure dans laquelle chaque nouvel iPhone est une amélioration par rapport à son prédécesseur. Encore faut-il que les consommateurs considèrent les modèles « S » comme de simples mises à jour ou améliorations…

Certains préfèrent en effet attendre que les nouveaux modèles (sans « S ») sortent, les jugeant plus rentables. Ken Segall a très justement tenté de comparer ce phénomène à celui de l’achat d’un nouveau véhicule : « Je pense que si vous êtes à la recherche d’une nouvelle voiture, vous êtes à la recherche d’un modèle de 2013 et non de 2012S. L’important, c’est que vous obteniez le dernier et le meilleur modèle. »

Phil Schiller avait pourtant fait une remarque très juste il y a quelques temps : chaque sortie d’un nouveau modèle d’iPhone est synonyme de grosses ventes. Un nouvel iPhone se vendrait plus que tous les modèles précédents réunis. Ainsi, alors que nous sommes à quelques mois d’un probable iPhone 5S, il ne faut tout de même pas oublier que le 3GS et le 4S se sont tous deux vendus comme des petits pains. Par conséquent, bien que Segall soit convaincu que la stratégie d’Apple sur la dénomination de ses iPhone n’est pas la bonne, le succès des « S » n’est pas nécessairement à remettre en question au niveau des chiffres. À savoir maintenant si le succès que connait Apple est vraiment au top de sa forme, ça c’est moins sûr.

[tuaw]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité