Les remèdes des années 1900 vous auraient sans doute tué

remèdes 1900

remèdes 1900On devrait sans doute se réjouir de ne pas être né en 1900. Ne serait-ce parce qu'à cette époque, les remèdes prescrits n'étaient pas franchement sains.

Des recherches menées par l’université de Detroit Mercy ont accouché de la conclusion qui suit : être né dans les années 1900, ce n’était franchement pas la panacée. Mais plutôt que d’enfoncer des portes ouvertes, précisons le propos : après avoir analysé bon nombre de brevets médicaux déposés à cette époque, le chimiste Mark Benvenuto a conclu à l’absurdité totale des « cures miracles » alors en vogue. Ces cures contenaient parfois du plomb, de l’arsenic, et même du mercure. Rassurant, n’est-ce pas ?

Benvenuto explique l’utilisation de ces « poisons » de la manière qui suit : à l’époque, ils faisaient partie des éléments de pointe, et pas un médecin, pas un pharmacien de ce temps ne savait qu’il demandait à ses patients d’ingurgiter du poison.

Pour leur défense, dites vous bien qu’on risque d’arriver aux mêmes conclusions, d’ici une centaine d’années !

[gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et dans 100 ans on trouvera absurde d’utiliser une petite pillule bleue pour que les vieux puissent assouvir leurs envies de bandage prolongée. C’est plutot une histoire qui ne fera que se répéter…on compare toujours ce qu’on fait avec ce qui etait fait avant histoire de se rassurer et de dorer son blason…

  2. Et peut-être que dans un siècle ou deux, suite à une surpopulation mondiale incontrôlée et une pénurie alimentaire, il deviendra éthiquement condamnable de simplement soigner un malade.

    1. Exacte, les substances radioactives étaient très à la mode (ben oui on venait de les découvrir), et on vantait leurs « bienfaits » pour la santé !!

      1. Parceque tu crois que ce n’est plus le cas ?

        Certes a très faible dose, mais quand tu vas passer une radio ou un scanner tu crois que c’est pas radioactif peut être ?

  3. M’ouais… De toute manière, il y a toujours quelques choses. Même dans quelques années on va critiquer la manière dont on soigne actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité