Est-il toujours possible de disparaître ?

FBI

Le FBI en actionIl est de nos jours très difficile de disparaître des radars de notre société. La technologie aidant, rares sont les personnes à avoir réussi ce tour de force. Les récentes arrestations de deux grands "disparus/fugitifs" ont fait remonté à la surface cette grande question.

Si l’on demande à Jim Biesterfeld, ancien agent spécial du contre-espionnage, il répond que la tâche est « simplement » plus difficile. L’Ermite de North Pond, dans le Maine, Etats-Unis, s’appelait en réalité Christopher Knight. Aujourd’hui âgé de 47, l’homme a vécu pendant 27 ans loin des radars, vivant de petits larcins, ce qui aura fini par alerter les autorités. Car une disparition d’adulte ne suffit pas à déclencher une enquête du FBI par exemple, il faut un cas de force majeur (kidnapping, fuite, etc). Troy James Knapp, l’Homme des Montagnes, dans l’Utah, Etats-Unis, avait disparu depuis 2004. Plus violent que son comparse, c’est la caméra de surveillance d’une cuisine qui l’a trahi.

Comment ont-ils pu alors vivre dans l’ombre ? Jim Biesterfeld affirme qu’il faut pour cela un mental d’acier et accepter de vivre dans la plus grande solitude. Votre plan n’a aucune chance d’aboutir si vous tentez de vous recréer une identité. Les moyens technologiques d’aujourd’hui auraient tôt fait de vous remettre le grappin dessus. « Comment était-il petit ? Souffre-t-il de troubles mentaux ? A-t-il parlé à quelqu’un de ses projets ? D’un endroit qu’il aimait ? » Autant de questions simples auxquelles la police trouvera des réponses pour vous localiser… Il vous faudra donc (sur)vivre en auto-suffisance et être le plus malin possible.

[mashable]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il se refait la face, et change d’identité. OU, choisis la face d’un mec qui lui ressemble, se refait la même face et le shoot, et prend sa place ( de préference un clochard ou un drogé, le genre de mec facile a faire disparaitre), simple et bidon

    1. Simple & bidon, l’idée… Parce que avoir des idées c’est facile mais des idées qui tiennent la route… Pour ton idée :

      – il faut pas mal d’argent en cash, si tu en as pas à la base il te faudra le temps pour en réunir, tout en sachant que tu ne peux contacter aucune personne que tu connais, tu te retrouves donc seul à devoir trouver de l’argent en évitant d’aller en ville et de rester trop longtemps au même endroit…

      – il faut trouver un chirurgien qui accepte (souvent les illégaux), dans ce cas il faut espérer que l’opération ne rate pas, parce que nous ne sommes pas dans un film, il y a plus de chance d’avoir un problème que d’arriver au résultat escompté…

      – tuer quelqu’un, même si c’est facile il faut vraiment le vouloir et ne pas du tout se faire voir, ce qui peut être assez compliqué et si tu veux prendre la place d’un drogué ou clochard, c’est débile, via ton hypothèse, pourquoi ne pas créer un visage d’une personne non connue tout simplement ? Parce qu’un clochard souvent ça n’a pas de carte d’identité… Et à part certains, les gens n’y font pas attention, alors qui peut dire (en te voyant) que tu es le clochard de la rue des Aubépines ?

      Donc ton plan si « simple » est assez bidon…
      Il ne faut pas croire être le pro du camouflage après avoir regardé 4 films sur des agents secrets 😉

  2. ou alors faut aller dans des villes qui interdissent l’extradition il me semble que Tokyo, Moscou et une autre ville sont dans ce cas de figure

  3. « un cas de force majeur (kidnapping, fuite, etc »

    Hum… oui bien sûr, le kidnapping, un cas de force majeur. Même si on prend en compte le caractère « irresistible » de ces menaces, je doute qu’on puisse lui attribuer le critère cumulatif d’imprévisibilité.

    Encore un article mal traduit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité