Du rififi chez Appgratis ?

Mensonge

MensongeNouveau rebondissement dans l'affaire AppGratis. La firme demanderait aux développeurs de payer des sommes colossales pour obtenir une place au classement d'Apple. Logique ? Sauf que la nouvelle contredit les dernières déclarations du PDG.

L’éviction de l’application par Apple a ému les foules (ou les radins, allez savoir) au point de voir fleurir des pétitions en ligne. Toutefois, les récentes déclarations de Business Insider jettent un froid sur la bonne foi de l’entreprise française.

Ce document dévoile le fonctionnement d’AppGratis, son business model. L’application fait de la promotion pour d’autres applications afin de les pusher dans le top d’Apple. Selon les propos du PDG Simon Dawlat, leur seul but est d’aider le consommateur final et non de perturber le Top de la boutique virtuelle. AppGratis a insisté sur le fait que son application a donc été retirée injustement de l’App Store.

Appgratis

Seulement, ce document montre une gamme tarifaire variant en fonction des pays et périphériques et surtout la somme à verser pour atteindre telle ou telle position dans le classement. Pour 100 000 dollars, une application pourrait prétendre à la 5 ème place du top Apple. Le hic ? La politique d’Apple est claire :

« Les applications faisant la promotion d’autres applications payantes de quelques manière que ce soit et interagissant de façon perturbante avec l’Apple Store seront rejetées. »

Le problème étant que le PDG affirmait que son modèle n’interférait pas avec le classement d’Apple… Du coup le débat est relancé et Simon, hélas, pas sorti de l’auberge.

[WSJ]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. euuuh ils n’ont pas l’air de nier du tout d’après cet article venturebeat.com/2013/04/17/setting-things-straight-about-the-appgratis-business-model/ où est le mensonge?

  2. « Estimated #K DL » : je comprends « nombre estimé de milliers de téléchargement ». Du coup le tableau signifierait qu’il faut environ 100 000 téléchargements pour atteindre la 5° place du classement Apple (un peu différent de l’analyse de l’article).

    Le CPI est le « Cost per Install », soit 3$ à payer à appgratis par le développeur chaque fois qu’un user installe l’appli que appgratis à promu. J’imagine qu’une fois arrivé dans le top du classement, les DL autonomes remboursent les frais de CPI.

    Donc pour un modèle ou 100% des installations d’applis passent par AppGratis, le développeur devra payer 300k$ pour atteindre la 5° place (dans le cas des US).

  3. Tiens, je ne connaissais pas le verbe « Pusher »…
    En revanche, je connais pousser, faire grimper, faire monter, mettre en avant,…

  4. et alors où est le problème..? parce que vous pensez qu’Apple ne fait pas pareil ? justement si et AppGratis perturbe son business ! voilà le vrai problème…ne surtout pas marcher sur les plates-bandes d’Apple..!

    1. Oui, c’est dans les conditions générales développeurs….. mais tu ne les a certainement pas lus…..
      S’ils le veulent, ils peuvent développer pour android……

  5. Puis surtout que ça appartient à Apple, donc si t’es pas content Apple te vire… C’est logique, si c’était moi je ferais pareille ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité