Mac génère plus de bénéfices que l’ensemble de l’industrie PC

Apple Think Different

Apple Think DifferentHorace Dediu, analyste dans le secteur de la téléphonie mobile et spécialiste Apple, a établi un tableau statistique mettant en évidence un aspect quantitatif de l'industrie du PC. Il en ressort qu'Apple, à elle toute seule, tire plus de profits que l'ensemble des autres constructeurs d'ordinateur.

La baisse des ventes constatée dans le secteur des ordinateurs ne semble pas être perçue de la même manière par tous les constructeurs : du moins, il appartient à chacun de définir sa stratégie pour surmonter la pente. Celle d’Apple, qui n’est ni la seule, ni nouvelle ni même révolutionnaire, consiste à pratiquer des tarifs qui impliquent des marges élevées sur sa gamme Mac. Et il semble assez clair que les bénéfices de l’iPhone et l’iPad sont plus que suffisantes pour atteindre les objectifs de Tim Cook en termes de dividendes et d’investissements.

Selon Dediu, Apple prendrait une marge d’exploitation estimée à 19%, en moyenne, sur ses ventes de Mac. Comparativement, on est à 4% pour Dell et un peu moins pour HP, Lenovo et Acer. La question que l’on peut éventuellement se poser, c’est s’il est en effet stratégiquement intelligent, de la part d’Apple, d’amasser « autant» d’argent vis-à-vis des marges pratiquées, ou s’il ne valait pas mieux investir dans une plus grande part de marché en réduisant les prix. En prenant un exemple : pour s’aligner proportionnellement avec les marges de Dell par exemple, il faudrait que l’entreprise réduise ses prix 15% sur sa gamme Mac.

apple mac profits

Le constat est sans appel.

Revenons-en au tableau et tentons d’analyser les chiffres statistiques qui indiquent le bénéfice d’exploitation des ventes d’ordinateur. Selon Dediu, Apple générerait ainsi plus d’un milliard de dollars de bénéfices au dernier trimestre 2012, contre moins de 900 millions pour l’ensemble du reste de l’industrie de l’ordinateur. Cela s’explique par l’important bénéfice d’exploitation qu’Apple s’offre : environ 250$ par appareil vendu, loin devant tous ses concurrents dont son « dauphin » Dell (60$).

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Mais non tu comprends pas. Le prix des produits Apple n’est pas lié aux marges, c’est parce que : « Tu vois Apple, c’est de la qualité ! ».

  1. Rien ne dit qu’ils vendrait beaucoup de mac en baissant leur prix de 100 euros en moyenne, ceux qui pensent que le Mac c’est chère penseront toujours pareil et ceux qui achète des Mac achète au prix actuel, il n’y a guère que les indécis qui pourrait en profiter mais cela comblerait il le manque à gagner de la baisse de marge? Puis cela ferait beaucoup de bruit négatif autour d’Apple comme quoi si il baisse leur marge c’est qu’il vend plus de Mac que c’est la fin d’apple etc… Donc stratégiquement baisser la marge au niveau des fabricants de PC n’est pas une bonne idée.

  2. Apple a bien raison.

    Certains cherchent à être concurrentiels, d’autres cherchent à offrir le meilleur rapport qualité prix.

    Apple a bien compris que la seule chose qui intéresse ses clients, ce wui les rend fiers d’être un possesseur de produits Apple, c’est cette image capitaliste à l’extrême. Plus Apple fait de bénéfices, plus ses clients son fiers d’y avoir contribué.

    Le prochain produit phate de la gamme sera le don de solidarité pour augmenter le dividende des actionnaires.

    Les clients Apple vont se ruer dessus. Un best seller à coup sûr.

    Bravo à Apple, l’entreprise qui sait enfin parler à ses clients

  3. Une grande différence réside dans le fait que sur les macs, Apple vend le logiciel et fait du profit dessus, alors que dans les PC cette marge va à Microsoft… Du coup si on intègre le profit logiciel dans un chiffre on doit le mettre dans l’autre aussi et là les chiffres seraient bien différents. Les chiffres on peut toujours leur faire dire ce qu’on veut..

  4. On se doute bien que APPLE se goinfre.
    Encore faudrait il que ça fonctionne bien ce qui n’est pas le cas.
    itunes, iphoto sont des logiciels pourris : limités dans leurs possibilités, qui buguent sans arrêt, qui n’ont pas une bonne ergonomie, qui ne gèrent pas les doublons correctement, qui ne savent pas gérer de gros fichiers, qui merdouillent aussitôt qu’on leur en demande un peu trop.
    itunes, iphoto sont conçus pour qu’APPLE fasse du bizeness plein pot.
    C’est un produit bien américain (ça veut dire qui permet de faire du fric…beaucoup de fric)
    Aujourd’hui je suis en iMac, demain je prends un PC puissant et basta.

  5. Peut etre mais Samsung genere plus de benefice que Apple Microsoft et Google reunnie sans oublier que Samsung est implater partout Samsung Motors, Samsung Construction qui a construit la plus haute tour du monde et Oui S.A.D.I Samsung. Art. Design. Institute qui est une ecole de design qui ne sert pas que a l’entreprise mais aussi a d’autre !

  6. Bah en même temps, Samsung fait des machines à laver, des Senseo, ils vont ouvrir une boîte de jeux vidéo, une maison de disque, des restaurants Samsung… Donc, vu le nombre heureusement qu’ils font plus de bénéfices. Mais dans la gamme high tech, ils sont à la ramasse et propose des produits de merde.

    1. C’est curieux que tu dises ça, vu que la moitié des composants d’un iPhone sont construits par Samsung 😉

      Samsung est un fabriquant de puces et de composants qui n’a plus à faire ses preuves, tout comme Asus. Dans chaque domaine où ils entreprennent, ils réussissent et de façon bien plus efficace qu’Apple, en terme de part de marché.

      Apple quant à lui se place artificiellement au dessus du lot, en gonflant sa marge pour faire plus « haut de gamme ». Et ça marche : tant mieux ! Mais pour le consommateur, il faut mettre 20% de prix en plus sur la table pour avoir une qualité équivalente à une autre marque chez Apple.

      Et encore, il faut compter le budget marketing/publicité. En 2012, Apple a dépensé 1 milliard de dollar en publicités, soit selon le graphique de cet article autant que ses bénéfices, soit encore 1/4 du coût de revient d’un produit !

      On peut par extension dire que presque la moitié du prix d’un produit Apple part dans les bénéfices ou le budget de communication de la marque… un peu salé !

      1. Mise à part tes propos sur Asus et les composantes Samsung (le taux reste encore à prouver), tu devrais revoir tes cours de comptabilité, de math et de gestion d’entreprise. Bref…

        J’ai récemment pris la peine de comparer le prix d’un Imac avec celui d’un pc en pièces détachées auprès d’un fournisseur très compétitif. Je précise que je n’ai pas retenu les sous-marques ni les software et les systèmes d’exploitation, ni même les mémoires vives et le coût d’assemblage. Résultat, l’Imac s’est avéré un peu moins cher que le pc. La conclusion est la suivante : Apple peut certes engranger un profit plus élevé, mais il ne le répercute pas sur son client final. L’illusion du PC moins cher provient du fait qu’apple ne vise pas le marché « bas de gamme ». Reste à savoir si l’analyse s’applique également aux Mac d’entrée de gamme.

        Les principales forces d’une entreprise comme Apple sont leur capacité d’innovation, d’ingéniérie et de design de leur produits. Malgré tout une entreprise ne peut pas innover toutes les années, elle doit néanmoins s’assurer de conserver un certain niveau de matière grise et durant les périodes de vaches maigres, être en mesure de garantir une certaine continuité dans la recherche de nouveaux produits et la conservation des employés etc, contrairement à d’autres types d’entreprises qui dans la même situation peuvent se permettre de réduire leurs effectifs. Il semble dès lors normal qu’une telle entreprise cherche à maximiser ses profits afin de pouvoir financer des projets futurs ou d’absorber des périodes difficiles.

        Concernant les coûts de marketting, je serais très surpris qu’ils s’élèvent à 50% du prix de leurs produits. En supposant que cela soit le cas, il faut tout de même admettre que les concurrents d’Apple (Google, Samsung, Microsoft,etc) ne sont pas des brêles en matière de communication. Dans cette situation, même un produit (vraiment) révolutionnaire ne passerait pas la rampe.

        Donc pour répondre à la question du journaliste (augmenter les parts de marché en réduisant les prix ou conserver les marges ), si j’étais à la fois actionnaire et au conseil d’administration d’Apple, j’opterai plutôt pour la conservation des marges actuelles. Mais cela reste une question de point de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité