Quand Twitter fait exploser la Maison Blanche…

AP

APAu fait, la Maison Blanche a été attaquée hier. Nous nous permettons ce ton détaché car au final, c'est un hack d'un grand compte Twitter qui est responsable de ce marasme

L’Associated Press a tweeté une des phrases les plus terrifiantes possible pour nos amis Américains. Suite à l’attentat de Boston, le climat est franchement angoissant chez l’Oncle Sam, aussi lorsque la toile a lu que la sacre sainte Maison Blanche avait été attaquée, son sang virtuel n’a fait qu’un tour.

Des explosions dans les appartements présidentiels, Barack Obama blessé… Il était environ 18 heures à Paris lorsque le drame est survenu. La nouvelle a été retweetée dans la seconde par des milliers d’usagers, fort heureusement, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un piratage informatique.

The @ap Twitter account has been suspended after it was hacked. The tweet about an attack on the White House was false.

— AP Stylebook (@APStylebook) April 23, 2013

@AP compte environ 2 millions d’abonnés et s’est fait hacker son compte Twitter par un regroupement qui trouve ses origines en Syrie, la Syrian Electronic Army, qui affirme clairement son soutien à Bachar al-Assad.

L’agence a repris le contrôle de son compte et l’Amérique respire derechef. Dans tous les cas et vous le savez, nous ne précisons qu’une seule chose vis à vis de ce genre de situation :

panda

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité