Une e-up! Audi en préparation ?

Audi

AudiL'avenir de l'automobile passe très certainement par l'hybride, à défaut d'avoir une technologie suffisamment stable, performante et pérenne. Tous les constructeurs ou presque s'y sont lancés. Audi cherche encore sa citadine hybride et pourrait bien emprunter à Volkswagen sa e-up!.

Audi et la voiture électrique, ce n’est pas encore l’adéquation parfaite. Le récent échec du projet de la nouvelle A2 en est le parfait exemple. Pourtant, Audi persévère et pourrait bien utiliser la e-up! de Volkswagen comme base de travail pour mettre au point une citadine électrique et chic d’ici 2015.

L’information vient du magazine allemand Auto Bild et prend tout son sens quand on sait que le groupe automobile est coutumier du partages d’éléments entre les différentes marques. Peu d’informations pour le moment donc, mais on parle de 115 chevaux, une autonomie de 200 km, un intérieur premium, une vitesse maximale de 150 km/h, un 0 à 100 km/h en 9,3 secondes…

L’avenir nous en dira davantage !

[cnetfrance]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

  2. Saviez-vous que la voiture A ESSENCE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !
    L’immense majorité de l’essence dans le monde est produite à partir de puits à pétrole (sur terre ou sur mer). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie électrique en énergie mécanique dans un moteur électrique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’essence (l’essence étant acheminée par camions). 
Puis, encore à cela, il faut ajouter les pertes dues à la non-récupération de l’énergie de freinage, puisqu’on ne peut pas obtenir d’essence à partir d’énergie cinétique.
    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules à essence sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique est bien entendu plus écolo !
    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. C’est pour ça qu’il faut gentiment passer au solaire et éolien, afin de sortir un peu du moyen-âge…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité