Dites bonjour à cet enf**** de TPP.

Colère

ColèreQu'est-ce qui est grand, corrompu, terrifiant et pire que l'ACTA? TPP.

L’ACTA, un terrifiant projet de loi digne d’un SOPA sous stéroïdes avait défrayé la chronique et pour cause, en tentant d’imposer un contrôle de l’internet à base de délation. Mort et enterré, ça n’avait pas été simple.

Hélas, les projets de loi, c’est un peu comme les cartes Magic, vous sacrifiez un monstre pour qu’un autre, plus puissant, renaisse… Dites bonjour au Trans-Pacific Partnership aka TPP. Le PPT est susceptible d’exporter les pires aspects de la loi américaine sur le copyright au reste du monde.

Etant donné la nature secrète des négociations depuis son entrée en vigueur le 28 mai 2006, nous n’avons que quelques éléments de réponse et uniquement en raison de la fuite d’un PDF en février 2011. Des débuts pour le moins démocratiques…

On ne sait par où commencer… L’interdiction de briser les verrous numériques sur les appareils  et les créations, même légalement ? La durée minimale d’un copyright serait de 70  ans au lieu des 50 actuels ?

Des dommages-intérêts ruineux sans preuve d’un préjudice réel et des saisies par l’État d’ordinateurs et d’équipements impliqués dans une violation de copyright ? La privatisation de l’application de violation du droit d’auteur ?

Pis il n’exporte pas les nombreuses exceptions qui favorisent l’intérêt public et agissent comme des soupapes de sécurité en limitant la protection des titulaires de droits.

Ajoutons que le TPP va probablement créer des effets effrayants sur comportement des internautes et des entreprises en ligne. Leur capacité à utiliser et à créer sur le Web en sera de toutes les façons bouleversée. Diverses accusations sont évoquées comme la tentative de censure d’Internet et de la suppression de la liberté du Web… Autant dire que d’un coup, l’Hadopi nous fait bien marrer…

L’objectif déclaré du TPP est d’unir les pays du Pacifique dans une harmonisation des tarifs et des règles commerciales, mais en réalité… La «propriété intellectuelle» de cet accord commercial massif va imposer le changement du système de droit d’auteur et de brevets dans chacun des pays signataires. Il ne s’agit pas seulement de réécrire les lois nationales, mais aussi de limiter la possibilité d’adopter des lois plus équilibrées à l’avenir.

La conclusion est prévue pour octobre. La seule façon de se battre est de montrer que nous ne pouvons permettre ceci, chacun doit exiger un processus ouvert et transparent permettant d’analyser toutes les initiatives visant à réglementer l’Internet. Le secret doit être arrêté une bonne fois pour toutes. Soyons vindicatifs.

La seule bonne nouvelle ? Le TPP est limité à la région du Pacifique. Pour l’instant.

 TPP

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. franchement osef quand on voit les pays qui sont concerné, entre le pays le plus pourri du monde (USA) , l’australie dont quasi personne ne connait vraiment les acteurs, chanteurs et autre (si si la majorité des gens si ils entendent de l’anglais pensent USA direct) et les pays rikiki qui doivent avoir une connexion pour 10 000 habitants, je vois même pas pourquoi un tel article vient tomber ici.
    A moins que florence fasse partie des anonyblaireaux le mouvement le plus ridicule du moment qui font encore plus illégal que ce que qu’ils défendent (soit disant)

    1. Il me semble que tu comprends pas l’importance de cette accord. Sans évoquer le fait qu’il s’agit d’une atteinte à la liberté, que le peuple est exclu de fait des négociations et qu’il s’agit tout bonnement de rendre les riches plus riche et les pauvres encore plus pauvre tout en volant tout les consommateurs, cette accord est fondamentalement mauvais, non seulement pour l’industrie qui le mettent en avant mais aussi pour les créateurs indépendant et les gens qui veulent pouvoir, comme vous et moi, regarder un bon film, sans avoir à se ruiner à chaque fois.

      Je ne comprends pas une chose. Pourquoi est-ce que les industriels, les voleurs, se plaignaient des téléchargements illégaux quand ils sont à l’origine des lois qui les engendre ?

    2. je ne pense pas que le Canada et le Japon soit des pays rikiki où il y a une connexion pour 10000 habitants.
      Soit, concernés ou pas si cette saleté de loi passe, nous sommes les prochains et je peux vous dire (et pourtant je ne suis pas devin ni médium) qu’à côté, la Corée du Nord nous paraîtra bien sympathique avec son Kwangmyong et que 1984 ne sera plus qu’une simple fiction.

  2. Hum… Bonchour. Ché soui une gran’ médiaum de l’Inntérnéte. Ché pé fou dirl avec cerltitoude qué Sephirothff il a quince an é démi.
    Lol. Non mais lol quoi ! T’as Internet et t’as pas d’cerveau ? LOOOOOOL ! =O

  3. Oui, ce traité est limité à la zone Pacifique pour une bonne raison: Nous on a le GRAND MARCHÉ TRANSATLANTIQUE, qui va consister en un alignement des législations commerciales, économiques et sociales des pays européens sur les USA. Il doit rentrer en vigueur en 2015. Autant dire que si on ne fait rien, c’est la fin des haricots!

  4. Si le peuple est exclu, à lui de se révolter et de dire NON. Tout le monde chouine devant son écran mais personne ne fait rien. Bougez vous le bottom !
    De toutes les façons, tout ces accords liberticides retomberont sur la tête de leur auteurs un jour ou l’autre.
    Rassurez vous, le chaos est proche.

  5. Woa sephiroth lire une telle montagne de conneries c’est rare 😮

    Acta est pas passé ok, celui là peut être non plus mais ils y arriveront. Trop de fric en jeu, accords passés dans le dos des gens….
    Ce sont des putes mais ils y arriveront.

    Sérieux l’avenir c’est le deepweb…

    1. le DW , oui c’est l’avenir , mais il faut un minimum de contrôle y a vraiment des trucs choquant avec une facilité d’accès dessus …

  6. Ah ces thinks-tanks américains … sur le versant atlantique, c’est une alliance militaire commune avec l’OTAN et sur le flanc pacifique, une sécurisation contre l’intelligence technologique.

    Car pour être l’ennemi des Etats-Unis, il vaut mieux être bardé de technologies de pointe et donc avoir le tissu industriel et le champ des PME très fertile en innovations technologiques. Et, avec l’arsenal juridique prédit pour le TPP, les innovations technologiques peineront à venir d’un pays comme le Chili ou le Mexique.

    Les Chinois l’ont bien compris, eux : le copyright est un truc de capitaliste et avec le capitalisme, c’est souvent le premier arrivé qui est le premier servi. Autant dire qu’ils ne veulent pas compter sur la chance d’être né sous la bonne étoile …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité