Dans les yeux d’une voiture autonome Google

La vision d'une voiture Google

La vision d'une voiture GoogleLes "Google Cars" font régulièrement parler d'elles. Leurs exploits (entendez par là leur nombre de kilomètres parcourus sans accident) font couler beaucoup d'encre. Comment fonctionnent exactement ces voitures ? Que "voient"-elles ? Premier élément de réponse avec ce cliché.

On doit cette photographie au fondateur et directeur général d’Idealab, Bill Gross. L’homme a pu récupérer cette image lors d’un événement XPrize et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’une telle voiture voit absolument tout, y compris un mégot de cigarette.

Cette vision globale est le fruit d’une technologie vraiment impressionnante. Impressionnante aussi est la quantité de données traitées: on parle de 750 Mo par seconde ! Et, apparemment, cela fonctionne plutôt bien, déjà plus de 500 000 km sans aucun accident. Pourtant, d’après Chris Umson, l’un des ingénieurs en chef, il faut encore réussir à « gérer les routes enneigées, interpréter les panneaux temporaires (travaux) et appréhender toutes les autres situations délicates que les conducteurs rencontrent quotidiennement. »

[mashable]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. tous les humains ont des bugs aussi !
      l’endormissement, la distraction d’une pub ou d’une jolie nana sur le trottoir (oui faites pas les innocents !!) l’alcool, la drogue ou simplement l’inattention

  1. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    1. Merci GROS de nous éclairer sur ton ignorance complète.
      J’aime beaucoup les trolls dans ton genre, ça me fait vraiment bien rigoler…
      Pour ton information, et si tu avais pris la peine de faire quelque recherche plutôt que que de nous sortir des idées préconçues :
      Le rendement énergétique d’un moteur thermique de voiture est en moyenne de 12%
      Le rendement d’une centrale thermique se situe quant à elle entre 35% et 60%, auquel il faut supprimer une perte de transport de l’énergie d’environ 7% , donc dans le pire des cas un rendement final de 32% (depuis la centrale jusqu’au consommateur)
      Le moteur électrique a lui un rendement de plus de 95%.

      Donc pour une quantité équivalente de carburant une voiture électrique parcoure entre 2 et 3 fois plus de distance.

      Pour ce qui est du recyclage de la batterie, il faut avouer qu’il y a encore du boulot à faire, mais tout porte à croire que des solutions arriveront très vite.

      Je te laisse à ta vie de troll, dans ton petit cerveau étriqué.

  2. Je rajouterai en faveur de l’électrique, que ces même moteur permettent de récupérer l’énergie cinétique (a moins que ce ne soit pris en compte dans le rendement a 95%) et que certains organe de nos voitures modernes sont électrique (lèvre vitre, clim, direction, écran, éclairage etc…) même si on est bien d’accord l’énergie la plus utilise pour une voiture reste mécanique.

    En revanche contre la voiture électrique, il faut prendre en compte que l’hivers on a déjà du mal à nous chauffer par pique de froid, alors recharger des millions de véhicules, sans compter le parc Nucléaire qui vieilli et dont les déchets sont complique a recyclé.

    Pour conclure je dirai que l’avenir logique serai de progresser pour faire des moteur thermique a meilleur rendement associer a un moteur électrique et une batterie qui permettent de stocker et restituer l’énergie cinétique. Bref le principe de l’hybrique. D’autant que ces moteurs peuvent de plus en plus rouler a l’éthanol et non plus uniquement avec des énergies fossiles.

    PS : c’est un commentaire non objectif, je roule en Prius et je suis convaincu par ces système hybride.

    1. je suis « intéressé » par les voitures hybride (sans pour autant vouloir en acheter une) mais une hybride Thermique/Electrique je sais pas trop…
      plus intrigué par le Thermique/Air comprimé comme peugeot l’a présenté récemment :)
      c’est surtout pour l’énergie au freinage

      par contre faut voir l’efficacité/rendement mais le prix sera bien moins cher qu’un système hybride électrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité