Paul Miller est de retour après un an sans Internet

Paul Miller

Paul MillerSi vous suivez l'actualité IT, vous connaissez très certainement Paul Miller, journaliste pour The Verge. Il y a presque un an jour pour jour, l'homme se lançait dans la folle aventure de passer une année complète sans Internet, persuadé que cela lui serait bénéfique. Qu'en est-il réellement ?

Depuis le 20 Avril 2012 23h59, Paul Miller vivait déconnecté, loin du Web. Dans l’idéal, l’homme souhaitait « trouver le vrai Paul, entrer en contact avec le vrai monde ». Lire de vrais livres, utiliser des cartes en papier, écrire des lettres manuscrites, rendre visite à ses amis, autant de petits gestes qu’il lui aura fallu réapprendre. Et la recette fonctionnait, Paul Miller était plus à l’écoute des autres, c’était un autre homme.

Malheureusement, le temps passant, toute cette activité a été réduite, jour après jour. L’ennui, la « flemme » de se déplacer, et la solitude s’installe. Car « Internet n’est pas une activité individuelle, c’est quelque chose qu’on fait les uns avec les autres. Internet, c’est là où sont les gens. »

Du coup, le Paul Miller qui souhaitait recentrer sa vie sur l’important n’a pas trouvé les réponses escomptées. Internet est inextricablement lié à nos vies, le tout étant bien évidemment de trouver le bon équilibre.

[the verge : constat après un an]

[the verge : la veille du départ]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Quand on voit que le simple fait de ne pas être sur facebook nous coupe de pas mal d’information, voir de certaines personnes qui finissent par ne plus communiquer que par facebook, on imagine facilement l’isolement sociale que peut produire une coupure totale d’internet aujourd’hui.

  2. L’histoire de Paul Miller est passée aux infos la semaine dernière. Apparemment l’expérience a fait un flop puisqu’il s’est très vite ennuyé et s’est mis à jouer aux jeux vidéo non stop. En tout cas ça montre bien qu’à notre époque il est impossible de se passer d’internet.

  3. Vouloir se passer d’Internet aujourd’hui pour retrouver son vrai soi, c’est comme si dans les années 80 on avait voulu se passer de l’électricité ou de l’eau courante pour retrouver l’authenticité de ses instincts naturels.

    Internet est un élément qui fait maintenant partie du standard de vie contemporain, il est culturel et sociétal. Vouloir s’en passer longuement marginalise. Forcément.

  4. Le fait de s’isoler n’est-t-il pas un facteur dû au manque? Un vide qu’il n’a finalement pas réussi à combler, peut être par un manque de motivation, par les fréquentations…
    Que faisait-il durant son année « sabbatique » ? Chômage? Peut-être peut-on y voir un lien?
    Le fait d’avoir retrouver internet lui a redonné une vrai satisfaction?

  5. La vache j’imagine pas la tronche de sa boite mail…
    Surement inutilisable après une année complète de spam !
    Déjà que moi quand je pars une semaine en vacances c’est l’anarchie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité