Adobe Creative Suite mue, et devient Adobe Creative Cloud

Adobe Creative Cloud

Adobe Creative CloudC'est une page qui se tourne chez Adobe. La société, qui n'a jamais autant misé sur le cloud qu'à l'heure actuelle, a décidé de renommer son Adobe Creative Suite en Creative Cloud.

Adobe a profité de la tenue de sa conférence annuelle MAX pour lever le voile sur sa nouvelle suite logicielle Creative Cloud, qui prendre la relève de la Creative Suite. Désormais, il n’est plus question de payer une Creative Suite, mais de souscrire à un abonnement mensuel d’environ 50$ (30$ la première année si vous avez déjà un exemplaire de CS3 ou supérieur sous la main) pour profiter de la Creative Cloud. En somme, il s’agit de « louer » les logiciels.

Pas fou, Adobe mise sur un tel principe d’abonnement pour tenter d’enrayer le piratage qui pollue très largement sa Creative Suite. D’un autre côté, la Creative Cloud permettra des mises à jour plus ponctuelles, plus réactives qu’une seule mise à jour annuelle.

Adobe Creative Cloud

Mise à part ça, les logiciels de la Creative Cloud feront souffler un vent de nouveauté. Par exemple, Photoshop sera en mesure de supprimer le flou des clichés pris la main tremblante, d’appliquer les modifications aux fichiers RAW en tant que « layers », de disposer d’un outil de peinture 3D plus réactif, de jouir d’un algorithme d’upsampling d’image revu, etc. Mais nous y reviendrons.

Alors, prêts à sauter le pas ?

[gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Donc en fait impossible de rester sur une Suite qui une fois payée convient largement à l’utilisateur pour 2 ou 3 ans (voire plus) sans forcement se mettre à la page. Là il faudra raquer en permanence… Cool…

  2. C’est clair pas frais du tout la dessus …
    Et @Chusky a 50€ par mois, tu peux le louer beaucoup plus que 3 ans avant d’arrivé au prix initial des anciennes versions.

  3. À 25€ / mois, il faut un peu plus de 3 ans de Creative Cloud pour arriver au prix actuel du logiciel en version boîte.
    3 ans tout en bénéficiant des mises à jour.
    Ça vaut largement le coup.
    Et pour ceux qui ont déjà une version CS3 ou , il y a une offre spécial, à 13€ / mois.

    Et pour la Master Collection, le prix actuel de la boîte, c’est près de 5 ans de Creative Cloud, à 61€ / mois.

    Adobe a peut être trouvé le moyen de limiter le piratage, notamment au près des amateurs, qui ne peuvent généralement pas payer 1000€ cash pour un logiciel.

  4. Bah faut voir le con côté, ça permettra peut-être de motiver certains à passer sous Gimp, Inkscape et consorts, et de donner un peu plus de crédibilité aux solutions opensource..
    Sinon, comme d’hab, dans le domaine de l’art numérique, pas de sous = pas d’école payante, pas de logiciel payant, pas de photo stock payant etc… La fracture sociale, comme dirait l’autre

  5. Le grand plongeon vers le Cloud computing ! Je n’aime ni Adobe (à cause de son influence monopolistique sur les arts graphiques) ni le Cloud (comme on veut nous le vendre) ; alors les deux ensemble : c’est l’horreur. Cette suite CC, et aussi bonne que le premier shoot offert par un dealer à un nouveau client qui tombe dans le panneau des drogues … Mais comme les drogués, plus le temps passe et plus vous allez vous rendre compte qu’il n’y a aucune issue si ce n’est celle de raquer à PERPÉTUITÉ pour continuer à profiter des vapeurs enivrante du Cloud … Le simple fait que Adobe envoie une fois par mois une requête d’authentification à mon ordinateur et au passage récupère toutes les infos sur ma manière d’utiliser la suite (ou autre) me fait froid dans le dos. De plus, les tarifs sont plutôt cool pour commencer, mais qui vous dit qu’il en sera de même dans 3 à 4 ans (notez que c’est la technique de Adobe, tous les 8 – 10 ans ils font un gros coup avec des prix très agressifs et après ils vous éclatent la rate) ? Enfin que devient mon droit d’auteur et mon libre accès à ma création artistique, si celle ci est conditionnée par Adobe : c’est comme si Canson et Raphaël vous demandaient de repasser au tiroir caisse pour retoucher un peinture que vous aviez laissée de côté pendant plusieurs mois ? … Cette vision des outils graphiques est un vrai danger pour la création.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité