TF-X, une voiture volante impressionnante et hybride

TF-X

TF-XSi les voitures électriques ont aujourd'hui le vent en poupe, les ingénieurs se penchent aussi sur les véhicules du futur. Les voitures volantes sont un vieux rêve que certains caressent déjà du doigt. Terrafugia, par exemple, s'apprête à commercialiser le Transition, présentée l'année dernière.

Si le Transition était davantage un avion-voiture qu’une voiture-avion, leur nouveau projet, TF-X, a tout d’une voiture et d’un avion, et bien plus encore ! Avec l’avant d’une Ford Fusion et le corps d’un Bell-Boeing V-22 Osprey, le TF-X serait capable de décoller (et atterrir) à la verticale grâce à un moteur électrique puis de traverser les airs avec l’aide d’un moteur à combustion traditionnelle.

Capable d’atteindre les 320 k/h en mode avion, Terrafugia envisage de ne pas réclamer de brevet de pilote, les ordinateurs se chargeant du pilotage automatique (il paraît que celui-ci est tout de même grandement apprécié en cas de panne informatique !). Si le TF-X est dans les toutes premières phases de développement, Terrafugia affirme qu’il est actuellement faisable à 100% et espère bien le vendre après le Transition, soit d’ici moins de cinq ans…

[jalopnik]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moins de 5 ans ? Ben ils sont optimistes… Moi tant que je n’aurai pas vu un vrai modèle testé par des journalistes auto/aéro…

  2. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

  3. La production d’énergie sans combustion d’éléments fossiles avance à grands pas ainsi que la durée des batteries et leur efficacité.
    Si tu propose de continuer comme avant et de ne rien changer je doute que l’on ait la moindre chance de ne pas foncer dans un mur.

    1. Moi je dis que la voiture electrique a la capacité de produire son énergie en totalité. Elle en réccupére déjà une partie au freinage! Étant ingénieur je pense au générateur de roues fonctionnant comme les alternateurs de base (classique)… imagine un peu, rouler et ne plus te soucier du niveau de la batterie! Une charge constante avec un vue-metre comme témoin….plus tu roule. Plus tu recharge. Ce système pourrait arrivé dans un proche avenir… et je pense que les batteries se font recyclées..heu non ça j’en suis sûr. Tkt.

      1. euh, serieusement, tu es ingénieur? revois les principes du fonctionnement des moteurs/générateurs, parceque en gros tu proposes d’accelerer et freiner en meme temps…t iras pas bien loin…

      2. Ingenieur? De quelle ecole? Avec un rendement positif dans ta voiture tu devrais vite finir milliardaire. Le nouvel Einstein de l’energie!

  4. +1 Damestra
    A mon avis, GROS travaille pour l’industrie du pétrole.
    Surtout qu’effectivement il ne propose rien d’autre que de continuer a avancer alors qu’on est au bord du gouffre….
    Mais bon, l’auditoire de Giz est sensibilisé et il a discrédité sa cause il y a déjà un moment.

    1. Avant, j’avais donné 4 ou 5 fois l’argumentaire, puis pour ne pas faire répétition, je disais ensuite simplement « C’est une aberration ». On me répondait alors « Tu n’as pas d’arguments, ton discours est creux ». Ainsi depuis, je mets l’argumentaire complet à chaque réponse.
      On m’a maintenant dit déjà quelques fois que je ne proposais pas de solution, ce à quoi j’avais répondu qu’il n’y avait pas meilleure et plus durable consommation d’énergie que celle qui est à la hauteur des capacités du corps humain. En l’occurence, pour le moment la meilleure des solutions, c’est clairement le vélo.
      Puisqu’on continue de me dire que je ne propose pas de solution, j’intégrerais donc cette partie en plus dans ma réponse standard aux véhicules électriques.
      PS : je n’ai jamais dit que les voitures à moteur thermique étaient la panacée, très loin de là. Je ne suis pas en faveur des lobbies du pétrole.

      1. Tu ne propose pas de solutions ! ton discours (déjà si long qu’on ne le lis même plus) ne sert qu’a discréditer chaque moyen de transport électrique sans alternative réelle viable.
        Le vélo ? tu vis dans un autre espace temps ! je fais 58 bornes par jour A/R pour aller bosser, et encore, en passant par l’autoroute, sinon c’est pire. Pas de transport en commun, et plein de gens dans le même cas que moi.
        Des milliards de tonnes de marchandises circulent sur les routes chaque année, la seule alternative, c’est bien le train électrique non ?

        En réponse a ton argumentaire, revoici les miens :
        – La perte en ligne existe il est vrai, mais comparativement à la perte en matière première pour le raffinage et le transport du carburant, j’ai fais mon choix. Compte même les kilomètres de détour que tu réalises par an exclusivement pour faire le plein de ta voiture, ça te donnera matière a réfléchir.
        La perte en ligne n’existe que dans la cas ou tu es loin de la source de production (inexistante avec une auto-production solaire ou éolienne)
        – La perte en stockage dans les batteries sont parfaitement négligeables, puisque ces véhicules sont utilisés quotidiennement pour être rentables
        -L’énergie pour la fabrication des batteries, évidemment qu’il en faut ! Pour raffiner du pétrole aussi!
        -J’ai des panneaux solaires, ma production me permet largement de recharger un véhicule au moins la moitié de l’année sans me relier à une centrale nucléaire. Même si le rendement est loin de 100%, mieux vaut ca que rien du tout étant donné que tout n’est que bénéfice !

      2. Quand on aura tous des problèmes d’approvisionnement énergétique (ce qui arrivera très bientôt), tu chercheras un boulot proche de chez toi, ou tu déménageras à proximité de ton boulot.

        L’aménagement du territoire et la structure des villes ont évolué autour des transports faciles (car énergie abondante et pas chère), c’est ainsi qu’on a aujourd’hui le cas complètement aberrant du gars qui habite à 58 km de son boulot et prend l’autoroute en voiture pour s’y rendre, cramant un nombre incalculable de litres d’essence jour après jour. Ça, c’est complètement con, et on ne le voit que depuis quelques dizaines d’années avec l’avènement du tout pétrole. De plus, notre parc de centrales nucléaire est maintenant vieux, on sait qu’on ne pourra pas le renouveler suffisamment vite pour maintenir une réponse correcte à la demande. Par ailleurs la part des renouvelables et le rythme de leur développement est assez ridicule compte tenu des défis qui se présentent (mais ça plait aux médias, alors on fait beaucoup d’esbroufe sur ce sujet).

        Donc faut pas se leurrer, ça ne durera pas. Les transports faciles, ça ne durera pas non plus. Les voitures électriques, je maintiens que c’est du flan pour amuser le bobo du coin et que ça ne résoudra absolument rien.
        Quand la pénurie énergétique sera là (très bientôt !), il faudra établir des priorités de consommation et réaliser des économies d’énergie : on relocalisera, on se rapprochera du lieu de travail, on retrouvera plus de solidarité entre les personnes, et la famille redeviendra une valeur moderne (on constatera une chute des divorces). On ne mangera plus de fruit importés de Nouvelle Zélande, et il ne suffira plus d’aller au supermarché pour acheter ce dont on a envie : les ruptures de stock seront monnaie courante.
        C’est sûr que quand on est shooté à l’énergie facile, on a du mal à l’admettre, j’en tiens pour preuve ton message, dans lequel tu montres que tu n’envisages même pas un monde avec une pénurie d’énergie. Mais c’est pourtant bien ce qui arrivera.

        Donc oui, j’insiste, le vélo est une solution d’avenir, et que les petits métiers artisans (notamment réparateur de vélo) sont des métiers d’avenir. Dans l’environnement actuel où la distance n’est pas un problème, ce n’est pas la meilleure option. Mais dans dans l’environnement de demain où la proximité sera un atout, le vélo sera véritablement au top.

        OUI, LE VELO EST UNE SOLUTION D’AVENIR. Ce n’est pas qu’une simple élucubration.

  5. Pour le prix de bien des voitures thermiques haut de gamme aux « performances » inutiles sur le réseau français, vous pouvez acheter une Zoé ET les panneaux photovoltaïques à installer sur votre maison et qui fourniront autant de courant que votre voiture en consommera, alors en effet la voiture électrique à elle seule n’est pas 100% propre MAIS seule la voiture électrique permet de se déplacer sans polluer.

    Accessoirement, que le courant soit produit avec du nucléaire, du pétrole, ou du solaire, une voiture électrique ne rejette aucun polluant ce qui en ville est VITAL !

    Alors continuer à polluer avec votre merde de diesel si ça vous chante mais ne dites pas n’importe quoi !

  6. Bon, je trouve qu’il y a un gros problème de conception.
    Dans la vidéo, on voit que les hélices tournent et font une rotation. Ca risque de tuer pas mal de monde si on veut l’utiliser comme tondeuse à gazon ou tronconneuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité