Naître dans l’espace ? Impossible !

Espace

EspaceA ceux qui se posent la question : non, il n'est pas envisageable de naître depuis l'espace. Vsauce a pris le temps de nous en détailler les raisons.

Cela semble difficile à croire, mais il semblerait qu’on ne puisse pas marcher, évoluer, et par extension, copuler, si simplement, une fois dans l’espace -la partie de l’univers hein, pas le monospace, là, c’est déjà autre chose-.

Vsauce nous le confirme, et en profite pour expliquer pourquoi il serait pratiquement impossible de donner la vie dans l’espace. Né au-delà des atmosphères, un bébé aurait énormément de mal à développer son équilibre, de même qu’il serait en proie à de très sérieux problèmes de vue, de discernment, mais aussi de gestion des espaces et des mouvements. Evoluer dans un utérus alors que l’on est dans l’espace reviendrait même à ouvrir la porte à de futurs problèmes de production du sang, de colonne vertébrale, d’ossature et de coeur.

Remarquez, l’humain est conditionné pour évoluer sur terre, et pas dans l’espace. Du moins, pas sur le long terme, et certainement pas dès la naissance. Jusqu’à quand ?

[gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moi, la petite question que je me pose serait plutôt par rapport à Mars.
     » Mars One  » compte envoyer les premiers êtres humains pour un voyage à sens unique ( sans retour sur Terre donc ) d’ici 2030. La gravité de Mars permettra-t-elle à l’être humain de s’y reproduire sans que cela n’entraîne de complications ?

    1. La gravité sur Mars est seulement 3 fois moindre que sur Terre. C’est faible, mais « peser » 20kg quand on en pèse 60 ne devrait pas engendrer de gros problèmes (décalcification moindre que dans l’espace). Quant à savoir ce que ça peut faire sur un foetus… En tout cas, ce n’est pas de l’apesanteur, où là, on peut imaginer que les conséquences peuvent être graves. N’ont-ils jamais essayé de voir ce que ça pouvait donner sur des rats?

      1. Une hypotrophie-atrophie musculaire est plus que probable… tout comme les astronautes qui restent quelques mois sur la station orbitale

    2. Qu’ils arrêtent avec leur voyage sans retour pour Mars ! Du grand n’importe quoi. Avant d’envisager d’envoyer des humains il faudrait peut être y envoyer pleins de sondes pour analyser et récolter le plus de renseignements sur Mars. Or il me semble qu’on est loin, très loin de tout savoir.
      Il faudrait également voir s’il est possible d’utiliser les ressources locales pour y faire vivre des gens. Je sais pas moi, de quoi respirer, boire et manger par exemple…
      Et puis Mars possède t-elle une atmosphère qui protégerait la surface des multiples agressions venues de l’espace ?
      Même si on arrive à les acheminer là-bas vivants, combien de temps vont-ils survivre ? (non madame vous aurez beau faire le 18 personne ne se déplacera)
      On est en quoi ? 2013 ? Bah s’est mal barré.

      Je sais pas moi, il y a d’autres problèmes. Au hasard : les déchets plastiques dans l’océan (la pollution en général), la faim dans le monde et puis la soif par la même occasion, l’emploi….plein de trucs intéressants sur lesquels se pencher. Comment ça, ça fait pas rêver les télénautes ?

      1. Non, c’est tout aussi mauvais car avec ce principe tout le sang est compressé dans les membres inférieurs, provoquant de graves troubles car le cerveau n’est pas assez alimenté, sans compter la pression artérielle catastrophique. C’est viable uniquement sur de courtes périodes pour renforcer un peu la masse musculaire.

  2. Je pense que des enfants nes sans gravité creeraient une nouvelle espece. Sans os plus de limite au developpement du cerveau, c est peut être notre avenir après tout….ou bien je lis trop de SF

  3. Tout cela ne prends pas en compte les progrès scientifique qui vont suivre la conquête spatiale. Ou oui nous pourrons creer une vraie gravité artificielle, ou l’homme sera « amélioré » génétiquement et technologiquement. L’homme dans quelques temps ne sera plus celui que nous connaissons aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité