Un hamburger artificiel à… 250 000€ !

hamburger artificiel

hamburgerUn hamburger créé à partir de cellules souches bovines sera bientôt servi dans les restaurants de Londres. Pour un coût estimé à 250 000 €, il est le résultat d'années de recherche dirigée par le Dr Mark Post aux Pays-Bas, qui espère montrer au monde que la « viande in vitro » peut devenir une source de nourriture viable à terme.

Une viande in vitro, par définition, est une viande dite artificielle. Et pour cause, le hamburger dont il est question a été conçu en utilisant des cellules du cou d’une vache grâce à des techniques développées pour la création d’organes. Les cellules souches ont la capacité de se transformer en une multitude d’autres cellules, y compris les cellules musculaires nécessaires à la viande de hamburger.

L’équipe du Docteur Post a ainsi utilisé des dizaines de milliards de cellules musculaires afin de créer 20.000 bandes de tissu musculaire très fines. Bien que son hamburger in vitro ne soit composé d’aucune matière grasse, le Dr Post a assuré au New York Times que le goût était « raisonnablement bon ».

L’homme estime que le coût de la viande in vitro devrait considérablement baisser à l’avenir. Il admet toutefois qu’il subsiste des obstacles majeurs qui devront être résolus par la communauté scientifique avant que la production de viande en masse ne commence. Or, il s’avère que l’obstacle principal qui se dresse devant lui n’est pas que scientifique, il est aussi et surtout culturel : il lui faudra non seulement convaincre la société que la viande cultivée dans un laboratoire ne présente aucun danger, mais aussi la persuader de changer en quelque sorte ses habitudes alimentaires, un défi de taille qu’il lui sera difficile de relever.

A savoir, l’équipe du Dr Post n’est pas la seule à s’être investie dans la réalisation de viande in vitro. D’autres chercheurs ont notamment eu recours à des techniques similaires pour développer de la viande artificielle. Le Dr. Andras Forgacs est le co-fondateur de la start-up Modern Meadow, spécialisée dans la recherche et le développement de la viande cultivée. Il est convaincu, lui aussi, que la viande in vitro peut devenir une nouvelle mode de consommation. « Si nous pouvons convaincre l’univers que nous pouvons fabriquer du cuir, il nous sera beaucoup plus facile de convaincre l’univers que nous pouvons fabriquer de la viande. »

[theverge]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je trouve cette découverte étonnante et utile car elle pourrait participer à la lutte contre la faim dans le monde.
    Cependant les coûts s’avèrent extrêmement élevée et je crains que l’accessibilité à cette denrée ne soit possible que par les pays les plus riches.

  2. Sacrés changements en perspective si on arrive à une production de masse: éleveurs, abatoires, bouchés et métiers dérivés au chomage… Surpopulation animale, chaine alimentaire transformée… J’aimerais bien lire une étude sérieuse des impacts si toutes les viandes du mondes étaient désormais produites de cette manière!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité