Il survit à une chute de 300 mètres et se filme !

Chute

ChuteOn peut trouver toutes sortes d'utilités à une caméra embarquée. En revanche, ce à quoi ne s'attendait pas Matthew Gough, c'est sans doute de filmer sa chute de plus de 300 mètres. Le coup du parachute capricieux n'arrive pas que dans les films...

Objectivement, on déconseille de regarder la vidéo, ce n’est pas chose agréable ou aisée. A vos risques et périls, mais l’histoire se suffit à elle même.

Tous les adeptes des sports extrêmes connaissent le base jump, une discipline du parachutisme, qui consiste à sauter depuis des objets fixes. Bref, le parachute s’ouvre et tout le monde est content, dans l’idéal.

Daredevil Matthew Gough s’exercait à Lake Garda, Italie. L’homme a eu la malchance de tomber sur un parachute défectueux qui s’est emmêlé sur lui-même, le précipitant vers une mort certaine 300 mètres plus bas. Il a percuté des rochers et s’est écroulé sur le sol. C’est absolument brutal à regarder.

La bonne nouvelle de cette histoire, c’est que la victime n’avait au final que des blessures mineures aux genoux et aux chevilles ! Un miracle. Fort de plus de 180 sauts, il a réussi à éviter la falaise, mais pas l’impact. On ne peut pas tout faire.

[Huffington Post]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ok, le mec s’en est sorti, et il a surement posté la vidéo de son propre chef, mais vous conviendrez que c’est assez de mauvais goût, et que ça ne mérite peut etre pas qu’on le poste …

  2. Ben moi, franchement, les mecs qui font du sport extrème, j’arrive pas à les plaindre.
    Les statistiques de survie max en base-jump sont de 6 ans.
    La moyenne est de 4 ans.
    Le pire c’est que ce crétin shotté à la fascination de la mort va ressauter, comme tous les autres. Jusqu’à ce qu’il se tue.
    Je ne pleurerai pas.
    Y’a bien trop de malheurs dans le monde pour pleurer les gosses de riches qui ont besoin de se fabriquer de l’adrénaline pour se désennuyer.

    1. Pourquoi tant de haine? Que t’ont-ils fait?
      Au moins ils ne risquent que leur peau, pas celle des autres.
      Je blâme 1000 fois plus les chauffards de la route, qui mettent en danger la vie des autres, et pire, quand eux s’en sortent.
      Et le pire, c’est qu’il y a 1000000 de fois plus de chances de croiser la route d’un chauffard que de se faire percuter par un base-jumper.
      Ils sont riches? C’est leur faute?
      C’est vrai qu’en tant que gosses de riches, ils feraient mieux de faire comme Paris Hilton, à se bourrer la gueule et à conduire de sobres Mercedes SLR, et à se dépraver dans des soirées entre Jet-setters.

      A part toi, ils ne font chier personne et n’ont pas de mépris envers ta classe sociale même si elle n’est pas la leur, pas comme Paris Hilton qui porte en soirée Jet-Set un t-shirt « Stop Being Poor » (humour).

    2. De plus, faire du base-jump n’implique pas d’y investir des sommes folles. Pas besoin d’être particulièrement riche. Après, si tu gagnes le smic, effectivement, comme c’est déjà dur d’économiser pour la place de camping à Palavas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité