Un inconnu fait une découverte majeure en mathématiques

Yitang Zhang

Yitang ZhangYitang Zhang. Si ce nom ne vous dit rien, c'est normal. L'homme, qui était encore un inconnu il y a quelques semaines de cela, fait l'objet de toutes les attentions de la part des mathématiciens les plus talentueux de la planète. Pourquoi ? Yitang Zhang a tout simplement fait un grand pas vers la démonstration de la conjecture des nombres premiers jumeaux.

Un nombre premier est un entier naturel qui admet exactement deux diviseurs entiers et positifs (1 et lui-même). 2,3,5,7,11,13 sont premiers, par exemple. Deux nombres premiers jumeaux sont deux nombres premiers qui ne diffèrent que de 2 (excepté pour la paire 2,3). (3,5), (5,7), (11,13) en font partie. Selon la conjecture des nombres premiers jumeaux, il en existe une infinité. Mais aucune démonstration n’en a été faite.

Yitang Zhang obtient son doctorat en 1992 à l’Université Purdue, il est aujourd’hui maître de conférence à l’Université du New Hampshire, mais était totalement inconnu des mathématiciens de notre monde. Lorsque, le 17 Avril, son papier arrive chez Annals of Mathematics, les experts s’étonnent, puis s’enthousiasment : il a été écrit « avec une clarté cristalline et une maîtrise totale de son art, c’était à n’en point douter une vraie œuvre d’art. » Cette démonstration permettra assurément aux mathématiciens de mieux comprendre ces nombres si particuliers.

Mais comment est-il possible que cet homme ait pu rester dans l’ombre ? Ses talents n’ayant jamais véritablement été reconnus à l’époque, Yitang Zhang n’a pu trouver de travail académique, il aura donc été contraint de vivre de petits boulots pendant une dizaine d’années. M’est avis que sa vie devrait quelque peu changer…

[gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sa vie dans l’ombre est sans doute ce qui lui a permis de murir sa réflexion, de penser « out of the box » pour produire sa démonstration ‘d’une clarté cristalline’. C’est une bonne nouvelle pour le progrès en tout cas (beaucoup plus sérieux que celle de la miss qui a re-découvert les supercapas…)

    1. @ali : tu as absolument raison surtout que un super condesateur, ce n’est pas du tout la même chose qu’une batterie (batterie : petit courant pendant longtemps, supercondensateur, gros courant pendant peu de temps). Et c’est pas un scoop qu’un condo se recharge trés rapidmeent MAIS c’est pour cela qu’il se décharge trés rapidement aussi. Donc OK elle a peut-être trouvé comment améliorer la taille des supercondensateurs avec sa techno mais cela ne remplacera jamais un système qui consomme trop d’énergie (par contre cela pourrrait remplacer des piles boutons pour des capteurs qui consomme trés peu). Quand tu vois les articles sur cette fille, tu te dit que les journalistes sont vraiment pas bon en technique 😉

  2. Remarque : la vitesse de chargement du condensateur dépend du courant de charge, et sa décharge du courant de décharge … Tout dépend du rapport entre les 2. Quant à la tension aux bornes, elle chute exponentiellement en fonction du temps. Rien à voir avec les performances d’une batterie, qu’on ne peut pas charger trop vite au risque de la détériorer.
    Donc, je suis comme les fosses …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité