Encore un pistolet imprimé en 3D… mais beaucoup moins cher !

lulz liberatorIl y a quelques semaines, nous vous présentions le premier pistolet conçu à l’aide d’une imprimante 3D. Une nouvelle manière de fabriquer des objets qui semble donner des idées à certains puisqu’un ingénieur, resté anonyme, a lui aussi réussi à concevoir une arme à feu, mais pour un coût nettement plus bas.

Si la pratique tend à se démocratiser, elle est aussi l’objet de nombreuses controverses. On s’en souvient, la première arme à feu présentée avait été conçue par un jeune étudiant de 25 ans nommé Coby Wilson. Celui-ci avait utilisé la Stratasys Dimension SST, une imprimante 3D relativement coûteuse, 8 000€ pour être exact.

Or, depuis que celui qui se fait appeler « Joe », ingénieur du Wisconsin, a réussi à démontrer que la fabrication d’une véritable arme à feu à partir d’une imprimante 3D « entrée de gamme » était possible et surtout peu coûteuse à produire massivement, il semblerait que le pistolet en plastique ait pris une toute autre dimension en très peu de temps.

Baptisé « Lulz Liberator », il suffirait, selon toutes vraisemblances, de disposer du matériau adéquat pour reproduire ce qui s’avère donc être une arme à feu, à savoir du Polylac PA-747 ABS, l’un des plastiques les moins chers du marché selon Joe. Avec ce plastique, le plus répandu et le plus consommé par les utilisateurs d’imprimantes 3D selon l’homme, une arme ne coûterait donc que 25$ à produire !

L’imprimante utilisée pour produire le pistolet se veut elle aussi plus accessible. Elle se nomme Lulzbot AO-101 et est affichée à moins de 1 800€ seulement, soit quasiment cinq fois moins chère que la Stratasys utilisée par l’étudiant à l’origine de la première arme à feu imprimée.

La vidéo suivante vous offre un premier aperçu de l’engin. Et visiblement, celui-ci s’avère effectivement très résistant. Après avoir effectué un premier test (non filmé) au cours duquel l’arme a subi une explosion interne, l’homme a réussi à filmer une séquence pendant laquelle neuf coups de feu consécutifs ont été tirés : une prouesse en soi quand on sait que l’arme est faite de plastique dans son intégralité. Toutefois, on pouvait s’en douter, certains défauts ont été décelés et démontrent qu’il existe encore des failles importantes – par exemple, certaines vis ainsi que le percuteur ont été endommagés et ont dû nécessairement être remplacés au cours de la vidéo.

Le  fait est, en revanche, que l’homme a été en mesure de tirer à 9 reprises. Un exploit qui devrait faire accélérer le processus de développement du concept et populariser la pratique, à l’heure où le débat contre la légalisation du port d’armes aux Etats-Unis ne cesse de battre son plein.

[gizmodo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. ils peuvent pas mettre leur energie et leur savoir à developper des outils pour sauver des vies au lieu ces merdes qui vont surement finir par en faire disparaitre!!!??? ils ne meritent mm pas que les gens parlent d eux!!! vous avez aussi votre part de responsabilite les medias de diffuser ou relayer ce genre d information, mm si on parle ici technologie c est une question de bon sens!!!!!! bref…le monde va mal…

    1. Avec 6 milliards d’habitants sur la planete et en augmentation , moi j’appelle ce genre d’acte  » réguler la démographie  » .
      Bon , le seul reproche que je ferais au gars c’est qu’un clampin malintentionné risque de me flinguer avec ça alors que je lui ai rien demandé .
      Autrement il y a les vieux pistolets à clou disponible dans les brocantes .

    2. Mon gars t’as déjà entendu parler des émeutes de Los Angeles? 1992? Mec si j’étais aux US, moi aussi j’prendrais un gun, et je salue les concepteurs de ce pistolet. L’insécurité règne tellement là bas que les citoyens doivent se protéger eux-mêmes. Si le cammionneur avait un gun en 1992 il ne se serait pas fait tabasser devant les yeux de tous le monde par trois lâches (renseigne toi sur Wiki)

      1. Je ne peux m’empêcher de te signaler qu’en France on dit un pistolet…le mot « gun » est réservé aux bof ou aux wesh-wesh a deux balles qui se prennent pour des hommes en jouant a call of….

    3. T’as pas besoin d’une arme pour tuer, la seule chose nécessaire est la volonté de le faire. Avoir une arme à feu ne change rien mais au moins tu sais clairement que c’est pour tuer contrairement à un barreau de chaise.

    1. Eh oui, « cheap » en anglais n’a pas de correspondance en français, donc on traduit par « moins cher ». Donc « le plus cheap », ça donne « le plus moins cher ».
      En clair, ça sent le logiciel de traduction automatique à plein nez, sans relecture derrière. FAILED ! 😉

  2. borf c naze, moi je me suis imprimé un lulz zoub , une réplique en plastique du phallus de notre cher Steeve Job. Avec les veines apparente et tuti quanti…….

    C’est de la frappe dans mes fesses.

    1. Putain mais c’est quoi ton problème? Tu dois être vraiment en manque ou alors frustré d’avoir un goumi de 4 cm mais tes propos en dessous de la ceinture commencent vraiment à me gonfler!

  3. C’est vraiment lamentable, cela risque de créer un réel problème de sécurité publique. Il faudra mettre en place des sanctions extrêmement sévères pour les détenteurs de ce type d’armes.

  4. « Un exploit qui devrait faire accélérer le processus de développement du concept et populariser la pratique. »

    C’est les médias qui accélèrent le processus, comme vous par exemple :)

  5. Super Gizmodo, merci de répendre l’info, y a bien 1 ou 2 détraqués parmis vos lecteurs qui vont partir à la recherche des plans pour faire leur arme et s’en servir… C’est du grand n’importe quoi ce qui est en train de se passer, mais vous vous rendez compte ?? N’importe quel ado prépubert se branlant sur des Call of, Battlefield et autre jeux d’une violence incroyable se fera sa petite arme à feu en plastoque et pourra TUER DANS LA VRAIE VIE.
    Mais merde quoi !!

  6. Là, on voit un truc en plastoc qui tire du .22 au coup par coup, probablement bosquette, ce qui est à peine plus puissant qu’une carabine à plomb. Ok, c’est dangereux, mais probablement autant pour la main du tireur que pour la cible.
    En outre, il faut savoir qu’en France, les revolver à poudre noire sont en vente libre. Il suffit d’avoir 18 ans. C’est du calibre .44 et même si c’est largement moins puissant que du .44 mag, ça peut faire aussi mal que du .45 ACP. Et on a 6 coups, en simple action certes, mais 6 coups quand même.
    Pourtant, je n’ai pas remarqué que ce genre d’arme était utilisé à Marseille ou en Seine st Denis… Donc, ce genre de bibelot sert plus à faire du buzz qu’autre chose.

    1. Je pensais aussi a du 22 short ou un truc du genre.
      En fait, en cherchant pas longtemps, la bestiole tire du .380 ACP.
      Chez nous, ca correspond au ‘9×17 court’, et en fait, vaut mieux pas être en face.
      La précision laisse probablement à désirer mais ce concept d’armes trop simples a faire disparaitre dans son barbecue risque de poser un réel problème dans assez peu de temps.
      D’autant plus que le silencieux qui va avec devrais pas couter plus de 10$ de plus.

  7. Simple remarque mais on voit clairement que le canon n’est pas imprimé tout comme le percuteur, a quoi revient donc d’imprimer un pistolet avec une imprimante 3D? a créer un support au canon? on est loin du pistolet entièrement imprimé en 3D non?

  8. Complètement ridicule. Pour 1 800€ n’importe quel apprentis terroriste ou petit truand peut s’acheter un fusil mitrailleur avec munitions.
    A quoi bon se faire chier avec une imprimante 3D et du plastique ?!

  9. salut,
    Voilà, si je peux me permettre, je serais bref, je ne voudrais point vous importuner, votre temps semble si précieux eut égard à toutes vos publication et votre remarquable page FB sur internet, lol,
    Bref, voilà, je suis père de famille et si je me dirige vers vous c’est simplement pour faire une belle surprise à mon fils pour noël,
    Voyiez vous cette année pour son anniversaire, avec ma femme, nous lui avons offert une mobylette, sa première,
    et je voulais savoir où est-ce que je pourrais bien trouver un endroit sûr pour lui acheter une imprimante 3D?

    Bien à vous

    tony morris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité