Un robot pour en finir avec la corvée des vitres

e.ziclean Hobot

e.ziclean HobotNous avons testé pendant quelques heures un robot d’un nouveau genre : il nettoie toutes les vitres et autres parois délicates. Encore cher (400€ TTC) et assez bruyant, il préfigure cependant ce qui pourrait à terme nous délester définitivement d’une corvée redoutée !

Déjà à la tête d’une gamme d’aspirateurs robots (e.ziclean) et de tondeuses robots (e.zigreen), les équipes d’ingénieurs d’E.ZICOM Robotics ont développé un nouveau robot dédié à l’entretien de surfaces verticales. Les vitres bien sûr, mais pas seulement…

Souvent les plus délicates à nettoyer, voire assez inaccessibles quand elles sont en hauteur, ces surfaces sont souvent peu ou pas entretenues. Et la crasse s’accumule…

Mon père il n’est pas vitrier !

Du reste, le constructeur a fait réaliser un sondage auprès d’un échantillon de 200 personnes, les questionnant sur le temps passé à la réalisation des différentes tâches ménagères. Sans grande surprise : les vitres, notamment extérieures, sont celles sur lesquelles les français passent le moins de temps. Tout à fait Français à cet égard, j’ai voulu savoir si ce produit e.ziclean Hobot, sorti il y a quelques jours sur le marché, tenait les promesses de son constructeur : réaliser un nettoyage efficace, rapide et sûr. D’autant que les vitres de mon bureau sont inaccessibles sans un escabeau, et sans risquer une chute – à coup sûr fatale ! Autant le dire d’emblée : donné pour être donc multi-surfaces et pour être le premier robot capable d’effectuer un nettoyage efficace de façon autonome, le Hobot d’e.ziclean m’a séduit. Mais je trouve que la copie est encore loin d’être parfaite. Ainsi, s’il répond bien à la promesse de nettoyer aussi bien verticalement qu’horizontalement toute paroi verticale qu’on lui soumet, – il s’adapte à tout type de surface grâce à un ingénieux système de maintien par aspiration -, je l’ai trouvé d’emblée très bruyant.

En outre, pour assurer qu’il ne dégringole pas avant allumage de l’appareil, il faut le maintenir au contact de la paroi d’une main ferme, ce qui m’a obligé malgré tout à un peu de gymnastique au départ…

Reste que le système, encore onéreux (399,99€ TTC), se montre efficace contre la saleté, même tenace, avec ses 2 gros pads microfibres rotatifs qui assurent une large couverture de nettoyage au plus près des rebords. Je l’ai surtout utilisé en branchement permanent sur le secteur (le câble d’alimentation livré étant assez long, environ 4 mètres). Son autonomie, après un premier chargement initial de sa batterie au Lithium 3,7 volts assez long comme à l’accoutumée, s’avère en effet à mon goût trop juste. Le constructeur évoque une heure et demie d’autonomie, alors que j’ai plutôt compter 45 minutes – ce qui peut cependant suffire à beaucoup d’utilisateurs, à moins d’habiter le Château de Versailles !

Le côté épatant du e.ziclean Hobot ? Incontestablement sa propension à calculer vite et automatiquement la surface à nettoyer, puis à effectuer sans coup férir un circuit en zig zag des plus efficaces. Testé en outre sur une table en verre et sur une paroi de douche, il s’est montré tout aussi efficace.

L’utilisation sur des vitres en hauteur, une quinzaine de mètre au-dessus du sol, s’est faite en jouant sur tous ses systèmes de sécurité inclus, prévenant les chutes. En fonctionnement à l’horizontale, il sait détecter le vide à l’aide d’un système de dépression d’air. Ses capteurs infrarouges présents sur ses flancs savent aussi détecter les rebords.
Au-delà, son système de sécurité Un-interrupted Power System lui offre une autonomie de maintien d’une durée maximale de 30 minutes, selon son constructeur. Mais, pour ne pas tenter le diable, et éviter d’entrer dans une « zone » de risque, au cours de laquelle un signal d’alerte lumineux et sonore s’affiche et retentit, nous l’avons attaché à un rebord d’escalier via le câble de sécurité fourni (qui fait un peu penser à un câble d’alpinisme, en plus fin). A noter qu’on peut en acquérir un second en option afin de sécuriser intégralement la bête…

Une bête facilement actionnable et télécommandable via une mini-télécommande, alimentée par une pile plate, simple à prendre en main et pas trop boutonneuse… Après utilisation, les pads microfibres passent du bleu au noir sale… Et on peut alors les nettoyer sous l’eau, ou les remplacer par des pads propres – 12 pads étant inclus dans la boite du Hobot.

En conclusion :

  • Un produit efficace mais bruyant
  • Qui préfigure un nouveau type de robot multifonctions
  • Encore trop cher mais ça devrait baisser progressivement
  • Un produit sûr et bien conçu, simple à prendre en main
Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Plutôt sympa comme robot étant donné qu’il est multi fonctions. On peut le faire fonctionner partout dans la maison, au bureau… et ce sur toutes surfaces planes, verticales ou horizontales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité