L’homme « inutile » dès 2045 ?

cyborg

cyborgDans une chronique publiée sur le site web des Echos, Bruno Bonnell, ce français président de Robopolis, a pris le temps d'analyser les propos de Moshe Vardi, un professeur persuadé de l'obsolescence programmée de l'homme pour l'année 2045 !

Le soulèvement des machines est-il plus proche que prévu ? Oui, si l’on se fie aux dires de Moshe Vardi, professeur d’informatique à l’Université Rice, aux Etats Unis. Ce dernier affirme ainsi que d’ici à 2045, les robots auront pris le « lead » sur l’humain, et seront en mesure d’assurer la plupart des tâches qu’il réalise en ce moment. On parle donc ici de l’obsolescence future de l’homme, et du contrôle de l’évolution de la robotisation. La théorie n’est pas récente, mais elle pourrait bien prendre forme dans les années à venir. Prenons l’exemple des voitures sans chauffeur qui intéressent actuellement Google, et qui pourraient, une fois déclinées, faire office de taxi.

Réagissant à cela, Bruno Bonnell souligne le fait que cette prochaine révolution n’a rien de comparable avec la révolution industrielle de l’époque, qui avait débouché sur la transformation et la création d’emplois. Alors, demain, tous inutiles ? A moins qu’il ne faille sabrer, pour reprendre une fois encore Bruno Bonnell, l’innovation technologique, au profit de l’équilibre social, voir limiter l’innovation à des secteurs bien arrêtés.

Pour consulter la tribune de Bruno Bonnell dans son intégralité, rendez-vous ici.

Tags :